Interview de Julie Robert, Design Textile


Julie Robert est designer textile spécialisée dans le tissage contemporain.
Tantôt colorés et texturés, tantôt sobres et monochromes, mais toujours poétiques, les tissages contemporains de Julie se suspendent au mur comme ils vous suspendent dans le temps. Rencontre avec Julie Robert, une designer textile intrépide.

Peux-tu te décrire en quelques lignes ?

Je m’appelle Julie Robert, j’ai 30 ans et je vis à Hyères dans le Var. Je suis designer textile spécialisée dans le tissage contemporainJe travaille et détourne les matières et je m’inspire de tout ce qui m’entoure, la nature surtout… Je donne aussi des cours de tissage, j’aime cette balance entre la création et le partage.

Quel est ton parcours ?

J’ai étudié la peinture et la photographie aux Beaux-Arts de Toulon mais je me suis vite émancipée de l’école… Je suis comme beaucoup de créateurs de nos jours, une autodidacte curieuse.

Pourquoi, comment as-tu choisi ton métier ?

J’ai travaillé dans le milieu de la mode et la publicité, j’étais un peu lasse de cet univers j’ai voulu me lancer dans la création, après un voyage magique en Islande fin 2013 j’ai découvert le tissage et je m’y suis lancée à corps perdu et ça m’a réussi.

Pour quel autre métier tu en changerais ?

Aucun, je me retrouve à 100% dans ce que je fais, rien n’est fixe, tout bouge au quotidien et l’évolution est perpétuelle.

Qu’est-ce que le weaving ?

Le weaving c’est le mot anglais pour désigner le tissage. Cette pratique est ancestrale puisque la base de création d’un tissu passe par le processus de tissage.

Décris-nous ta journée type !

Je me lève tôt (7h) je prépare le petit déjeuner de ma fille, quand je me lève plus tôt celui de mon homme. Je fais du rangement avant de l’emmener à l’école pour être prête à travailler à 8h30. Le matin je regarde mes emails, je réponds, je travaille sur les commandes éventuelles (création ou matériel). Parfois je vais courir pour me vider la tête. Je me laisse 30 minutes pour manger vers 12h30 et ensuite, soit je tisse soit je travaille sur mes ateliers.

Je m’arrête vers 16h mais la plupart du temps je continue encore 1 heure ou 2 après l’école… En dilettante…

En quoi crois-tu ?

Je crois au dépassement de soi et en la persévérance.

Quelle est la personne qui t’inspire ?

Je pourrais dire « ma fille » mais c’est trop évident…
Je dirais Martin Margiela pour son audace (de nombreuses photos de ses défilés sont sur mon « mur d’inspiration »).

Qu’est-ce que tu voudrais voir changer dans le monde ?

Les esprits étriqués.

Toi en 3 mots et 3 dates ?

Positive – Ambitieuse – Rêveuse

21 novembre 2006 : Je suis maman, j’ai 21 ans. Comme un boom et une envie de réussir pour elle.

5 mai 2014 :  Lorsque j’ai envoyé mes 1ers tissages à vendre dans une boutique aux USA. Le déclencheur : m’assumer en tant que textile designer (il en faut peu des fois pour s’auto motiver).

25 juin 2014 : Je quitte Paris pour retourner vivre à Hyères, premier jour du reste de ma vie.

Ta pièce fétiche dans ta garde robe ?

Une robe d’été Martin Margiela en soie grège, le seul vêtement créateur que je me suis offert.

Qu’est ce qui te donne confiance dans l’avenir ?

J’essaie de m’auto persuader que je n’ai rien à perdre… Alors j’avance

La mode pour toi c'est ?

Un moyen d’allier esthétique et conscience écologique.

Toi dans 10 ans, tu seras où et tu feras quoi ?

Je me vois donner des cours, peut-être dans de grandes écoles et évoluer dans ma pratique du design textile et aussi dans mon processus de création.

Tes futurs projets ?

Je pars donner mon 1er cours à l’étranger début juin, à Bilbao et ensuite à Los Angeles… Mes futurs projets tournent autour de l’éducation et la création avec de belles collaborations.