L’entretien du vêtement bio

Conseils entretien vêtements bio

Acheter des vêtements bio, c’est bien! Mais être cohérent en se préoccupant de la pollution engendrée par son entretien, c’est 100% mieux !! Voici des informations concrètes, délivrées par le WWF dans son guide sur l’éco-conception dans le textile.

Le lavage : La température indiquée sur l’étiquette n’est pas celle recommandée mais celle à ne pas dépasser. Une température de 30° est suffisante dans la quasi-totalité des cas. Outre l’économie d’énergie réalisée – 60% par rapport à une température de 60° – un lavage basse température permet également de limiter les dépôts calcaires et donc d’augmenter la durée de vie de votre lave-linge. Porter un vêtement plusieurs fois avant de le laver est un moyen efficace de réduire son empreinte écologique.

La lessive : Certaines lessives respectent les contraintes de l’Ecolabel européen qui prend en considération le cycle de vie du produit à partir de l’extraction des matières premières, la fabrication, la distribution, et l’utilisation jusqu’à son recyclage ou son élimination après usage. Cependant, la lessive propre n’existe pas. Pour laver sans risquer de polluer les eaux, la seule solution aujourd’hui serait d’utiliser les noix de lavage indiennes, seuls produits «éco-neutres». Mais cela ne convient pas à tout le monde. Utiliser moins de quantité de lessive par lavage est toujours une bonne alternative ! Quant aux assouplissants, sachant qu’ils contiennent des ammoniaques, des composés chimiques et des détergents fortsqui sont rejetés dans l’eau, il faut se demander si vous en avez réellement besoin ? De plus, contrairement à la lessive qui est rincée plusieurs fois, l’assouplissant est utilisé en fin de cycle de lavage. Celui-ci reste donc sur le linge et est donc en contact avec la peau via le textile. Soyez vigilant sur la composition de celui que vous utilisez.

Les appareils électroménagers : Une machine à laver classe A++ consomme 60% moins d’énergie qu’une machine classée B. Nombre de lave-linge aujourd’hui présentent un intérêt écologique : usage de la vapeur, processus d’électrolyse (pouvant fonctionner sans lessive), fonctionnalité permettant d’ajuster le temps de lavage et le besoin en eau en fonction de la quantité de linge, alimentation de l’appareil par l’eau chaude domestique ou des panneaux solaires,… Si votre lave-linge ne se trouve pas près des chambres, vous pouvez laver votre linge la nuit. En plus des économies réalisées – en fonction de votre système de tarification – l’empreinte carbone est moins lourde en raison d’une faible demande (le pic de consommation étant entre 19h et 20h). Dernier point, les lave-linge qui tournent à moitié remplis représentent un surcoût environnemental qui pourrait être évité. Et un surcoût pour votre portefeuille ! En effet, si vous ne remplissez votre machine à laver qu’à moitié, sa consommation électrique augmente de 50 à 75% par vêtement lavé.

Le séchage : Pratique mais le sèche-linge consomme beaucoup d’électricité et il réduit la durée de vie des produits en rétrécissant les fibres. Le sèche-linge en plein air n’a aucune conséquence sur l’environnement !

Les produits antimites de vos placards : Plutôt que les produits achetés en grande surface combinant plastique + produits chimiques, vous pouvez opter pour des solutions naturelles : bois de cèdre sous toute forme, écorces séchées de citron, clous de girofle, bouquet de lavande séchée, romarin, sauge ou encore de la menthe !

Le pressing : À éviter car les techniques de nettoyage professionnel peuvent être particulièrement polluantes. Toujours vérifier car souvent les vêtements avec des étiquettes mentionnant un lavage à sec supportent tout à fait le lavage main !

 

La collecte des vêtements usés ou inutilisés : seulement 106 000 tonnes de textile sont recyclés pour 700 000 tonnes mises sur le marché chaque année en France. Il est tout à fait possible de recycler les vêtements usagés qui peuvent être valorisés sur le marché du chiffon ou servir pour la fabrication de papier, carton ou matériaux de construction.

Tout savoir sur le recyclage du textile-habillement-chaussure : Eco-TLC