La fonte des glaces en Arctique atteindra un point de non-retour d’ici 2030 ! Découvrez les conséquences irrémédiables sur le climat mondial !

Selon un article publié dans une revue scientifique, les projections antérieures du Giec sont remises en question, car l’Arctique pourrait perdre toute sa glace de mer en été dès les années 2030. Cette prévision est bien plus alarmante que ce qui était estimé jusqu’à présent, même en prenant en compte les scénarios de faibles émissions de gaz à effet de serre.

Des simulations révèlent une disparition précoce de la glace de mer en Arctique

Des chercheurs provenant de Corée, du Canada et de l’Allemagne ont mené de nouvelles simulations en utilisant des données d’observation des années 1979-2019. Leurs résultats indiquent que le premier mois de septembre sans glace de mer surviendra entre les années 2030 et 2050, indépendamment des scénarios d’émissions.

L’Arctique est confronté à une disparition anticipée de la glace de mer en été, soit environ une décennie plus tôt que les projections établies par le Giec, le groupe d’experts mandaté par l’ONU pour le climat. Cette situation est préoccupante, car elle aura des conséquences néfastes sur l’équilibre climatique mondial.

Fonte des glaces

Les émissions de gaz à effet de serre principales responsables de la fonte de la glace en Arctique

La diminution de la glace de mer en Arctique est principalement attribuable aux émissions de gaz à effet de serre. Les autres facteurs, tels que les aérosols, l’activité solaire et volcanique, sont beaucoup moins significatifs dans ce processus.

Bien que la fonte de la glace de mer n’entraîne pas directement une élévation du niveau des océans, elle a un impact néfaste sur le climat. En été, la glace joue un rôle crucial en réfléchissant les rayons du soleil, ce qui permet de maintenir l’Arctique frais. Cependant, la diminution de la superficie de la glace entraîne un réchauffement accéléré de la région, ce qui peut provoquer des événements météorologiques extrêmes tels que des canicules et des incendies de forêt.

A lire aussi  Les mesures cruciales envisagées par le gouvernement pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2030 ! Aides financières ou réglementations : quel choix mènera au succès ?

Fonte des glaces

La fonte de la glace de mer en Arctique : un danger pour le climat mondial

La fonte de la glace en Arctique aura également des répercussions mondiales. En plus d’accélérer le réchauffement climatique, elle entraînera la fonte du permafrost et de la calotte glaciaire du Groenland, contribuant ainsi à l’augmentation du niveau des océans.

La disparition de la glace en Arctique constitue une perte majeure pour notre système climatique, causée par nos émissions de gaz à effet de serre. Malheureusement, les avertissements des scientifiques sur cette disparition sont restés largement ignorés par les décideurs politiques.

Il est désormais essentiel que les décideurs politiques prennent en compte les conclusions de cette étude afin de protéger les autres éléments de notre système climatique et de limiter autant que possible le réchauffement futur.

[winamaz table= »5″]


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link