Greenwashing pétrolier : Derrière les discours écologiques, la réalité des investissements

Durant de nombreuses années, les grandes entreprises pétrolières ont nié l’existence ou la gravité de la crise climatique liée aux combustibles fossiles. Pourtant, avec le temps, la vérité a fini par éclater et il s’est avéré que non seulement ces sociétés connaissaient la réalité de cette crise, mais qu’elles en comprenaient également les implications.

Un passé marqué par l’opacité et le déni des conséquences environnementales

Au fil des ans, plusieurs études se sont penchées sur les archives des géants pétroliers, révélant que ces derniers avaient conscience de l’impact de leurs activités sur le changement climatique. C’est notamment le cas du groupe français TotalEnergies, dont les dossiers internes ont été passés au crible par une équipe de chercheurs français en 2021.

Une évolution nécessaire face à la prise de conscience générale

Avec une société de plus en plus sensibilisée aux problématiques environnementales, les compagnies pétrolières ont dû repenser leurs stratégies d’influence pour contrer les critiques. Autrefois adeptes du déni et de la désinformation, elles ont progressivement adopté des discours mettant en avant leur engagement écologique.

  • La multiplication des études scientifiques et rapport dénonçant les conséquences des émissions de gaz à effet de serre, tels que ceux produits par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), a forcé ces acteurs majeurs de l’industrie à revoir leur position.
  • Les voix sceptiques en matière de changement climatique ont peu à peu été discréditées face à la réalité incontestable des problèmes environnementaux.

Aujourd’hui, il est rare qu’un individu au sein de la communauté scientifique ose remettre en cause la réalité du changement climatique.

A lire aussi  Le upcycling : transformer vos vieux objets en trésors de valeur grâce à cette tendance en plein essor !

Le greenwashing : une nouvelle stratégie pour redorer leur image

Face à ce consensus grandissant autour de la nécessité de préserver notre planète, les grandes entreprises pétrolières ont adopté de nouvelles stratégies de greenwashing afin de se donner une image plus écologiquement responsable tout en continuant de financer de nouveaux projets liés aux combustibles fossiles. Parmi elles, on retrouve notamment ExxonMobil, Eni ou encore BP.

A travers des campagnes de communication massives, ces sociétés expliquent vouloir désormais être à la pointe de l’écologie :

  • carburants synthétiques liquides ;
  • hydrogène ;
  • énergie solaire.

Certains géants du secteur vont même jusqu’à se présenter comme des leaders mondiaux dans l’un de ces domaines, prétendant résoudre la crise écologique grâce à leurs innovations. Néanmoins, malgré cette volonté affichée d’agir en faveur de l’environnement, leurs investissements continuent de financer des projets destructeurs pour la planète.

Une prise de conscience insuffisante

Si les entreprises pétrolières ont évolué dans leur discours et leur communication, il faut néanmoins constater que leurs actions concrètes restent encore bien loin des attentes en matière de préservation de l’environnement. Les projets financés par ces géants contribuent toujours activement au réchauffement climatique et à la destruction des écosystèmes de notre planète.

Pour véritablement convaincre la société de leur engagement en faveur de l’écologie, ces grandes entreprises doivent donc désormais passer d’une stratégie de greenwashing à une véritable transformation de leur modèle économique, mettant un terme définitif aux investissements liés aux énergies fossiles pour se tourner résolument vers des solutions respectueuses de l’environnement et du bien-être de tous.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link