Retour en force de la consigne en verre : Comment elle peut sauver notre planète ?

Au cours des dix dernières années, la consigne des bouteilles en verre est revenue discrètement sur le devant de la scène grâce à quelques pionniers. Cependant, la pratique reste très marginale au vu des chiffres : 1,4 million de bouteilles réutilisées par une dizaine d’acteurs, soit environ 700 tonnes, bien loin des 2 millions de tonnes de verre recyclé. Face à ce constat, les acteurs de la réutilisation ont décidé de redoubler d’efforts en créant France Consigne.

Les avantages indéniables de la consigne

Réutiliser une bouteille en verre nécessite moins d’énergie et d’eau que son recyclage, tout en émettant beaucoup moins de gaz à effet de serre. Cette reprise de la consigne intervient notamment dans un contexte de difficultés pour l’industrie verrière, marqué par les fermetures temporaires de fours durant la crise sanitaire et les destructions d’usines en Ukraine.

La loi anti-gaspillage votée en 2020 ajoute une pression supplémentaire, puisqu’elle impose aux grands producteurs et distributeurs – ceux réalisant plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires – de réutiliser 5% de leurs emballages d’ici à 2023 et 10% d’ici à 2027.

Comment convaincre producteurs, distributeurs et consommateurs ?

Pour Carole Frelin, productrice et négociante en vins bio, le surcoût des bouteilles réutilisables est de l’ordre de 10 à 15 centimes, principalement dû à leur poids plus important. Un investissement supplémentaire qui peut freiner certains acteurs déjà confrontés aux aléas climatiques et à l’inflation.

Du côté des consommateurs, malgré un plébiscite général pour la consigne (88% de personnes favorables en fin 2019), la pratique peine encore à s’enraciner. Les magasins bio ont été les pionniers dans ce domaine, mais la grande distribution commence tout juste à s’y intéresser.

A lire aussi  Découvrez la Fresque du Climat : Un outil révolutionnaire pour agir face à l'urgence climatique !

Le rôle de France Consigne

L’organisation a pour objectif de promouvoir la consigne du verre et de structurer un réseau national pour faciliter cette démarche. Pour cela, elle compte délivrer des certificats de réutilisabilité aux producteurs utilisant des bouteilles aisément réutilisables : en verre épais, avec une colle soluble dans l’eau… et respectant l’un des dix formats approuvés.

  • Convaincre et accompagner les producteurs
  • Trouver de nouveaux magasins partenaires
  • Améliorer le taux de retour des bouteilles en consigne

Telles sont les principales missions évoquées par Camille Chanson de L’Incassable.

Une prise en compte insuffisante par le gouvernement

Malheureusement, il semble que la question de la consigne en verre ne soit pas une priorité pour le gouvernement, qui se concentre plutôt sur les emballages plastiques. Cette situation appelle à une mobilisation citoyenne et industrielle encore plus forte, notamment grâce aux actions de France Consigne et à la prise de conscience environnementale croissante.

Un enjeu écologique urgent

Dans un contexte d’alertes environnementales toujours plus nombreuses et préoccupantes, il est essentiel d’agir rapidement. La consigne en verre représente une solution concrète pour limiter les déchets et économiser des ressources.

N’hésitez pas à soutenir les initiatives locales et nationales en faveur de la consigne, et adoptez cette pratique dans votre quotidien pour contribuer à l’émergence d’une société plus respectueuse de l’environnement et des générations futures.

Ensemble, nous pouvons réussir à redonner ses lettres de noblesse à un système déjà éprouvé par le passé et prouver qu’il est possible de conjuguer développement de l’économie et préservation de notre planète.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link