Découvrez cette technique fascinante pour recycler les objets et en faire des produits de qualité

La tendance de l’upcycling, qui consiste à transformer des déchets en produits de qualité supérieure, est en plein essor. On trouve ces produits dans des objets du quotidien, des accessoires de mode, des objets de décoration et même dans des galeries d’art ! Cette pratique permet de réutiliser des matériaux autrement, tout en leur apportant une plus-value. Rien n’est perdu, tout est récupéré.

Le Upcycling, (ou surcyclage), qu’est-ce que c’est?

Le upcycling, ou en bon français le upcyclage ou recyclage, fait référence à l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont nous n’avons plus l’usage et de leur donner une nouvelle valeur. Il s’agit de produire des objets dont la qualité est meilleure que celle des matériaux d’origine. Le concept a été introduit dans les années 90 par Reiner Pilz et plus tard popularisé par le livre de William McDonough et Michael Braungart, « Cradle to Cradle : Remaking the Way We Make Things », paru en 2002.

L’upcycling est une pratique qui consiste à donner une nouvelle valeur aux déchets à chaque étape du cycle de vie d’un matériau. Ynès Peyret, auteur de Récupération & Recyclage à tout faire, le décrit comme étant «super cool, outrageusement créatif, le top de la branchitude».

De plus, cette pratique a des avantages environnementaux, car elle permet de réutiliser des objets plutôt que de les jeter, et de créer des pièces uniques. On trouve de l’upcycling dans différentes sphères, qu’il s’agisse des entreprises, des défilés de mode et même des galeries d’art.

Des objets classiques du quotidien

L’entreprise Terracycle, créée il y a plus de dix ans, a pour objectif de supprimer le concept même des déchets. Pour ce faire, elle a mis en place des Brigades dans 15 pays, dont la France, ainsi que des réseaux de collecte et des solutions de recyclage et d’upcycle. Tout ce qui est considéré comme non recyclable et qui finit généralement à la poubelle, comme les emballages, les stylos, les marqueurs, peut être réutilisé. La gamme de produits proposée par Terracycle est très variée, allant des pots à crayons, des sacs et des cadres photos, à des objets de la vie courante.

A lire aussi  Plan Eau : Découvrez les nouvelles mesures proposées par le ministre de la Transition Écologique pour lutter contre la sécheresse et protéger l'environnement !

Trash to Trend est une plateforme web qui a pour mission de promouvoir l’upcycling et la revalorisation des matériaux dans la filière textile. Elle s’efforce de rassembler les designers, les fabricants, les marques et les consommateurs pour leur permettre de travailler ensemble. Elle offre également des outils d’apprentissage et de coopération qui facilitent la création d’un marché. Avec Trash to Trend, les consommateurs sont aidés à changer leur attitude vis-à-vis de leurs vêtements, et à comprendre comment opérer un changement de leur manière de consommer.

Les designers peuvent donc jouer un rôle clé dans la conception des vêtements. Ils peuvent également contribuer à l’élaboration de matériaux et de tissus moins toxiques et à longue durée de vie. En outre, ils sont encouragés à améliorer les méthodes de production pour les rendre plus respectueuses de l’environnement et à zéro déchet.

L’Upcycling appliqué à une production industrielle au Bangladesh a été un succès : chaque nouvelle pièce créée à partir de déchets permet de réduire de 84 % les émissions de CO2 et de diminuer de 85 % l’utilisation d’eau par rapport à une pièce neuve.

Le Upcycling au service de l’art et du secteur du luxe

Cyclus s’est imposé comme une marque de luxe écologique avec ses accessoires qui allient look « urban-chic » et éthique. Réalisés à partir de vieilles chambres à air de camions colombiens, les sacs et portefeuilles sont lavés, découpés et transformés dans des ateliers à Bogotá.

Hermès a également décidé de prouver que luxe et écologie peuvent parfaitement coexister. La grande maison utilise ainsi les déchets issus de ses ateliers pour créer des objets décoratifs et des accessoires. Des morceaux d’étoffes tachés ou présentant un défaut, de la porcelaine fêlée ou encore des chutes de cuir, toutes ces matières qui n’ont pas leur place dans les collections de la haute couture sont recyclées en animaux décoratifs, en théières en métal, en colliers de soie et même en haltères en cristal et cuir.

A lire aussi  Le tri des bio-déchets : une nécessité pour rendre à la terre ce qu'elle a donné et permettre l'indispensable régénération des sols

Le designer anglais Jeremy Edwards transforme les meubles destinés à la poubelle en objets d’art. Il explore les rues à la recherche des vieux meubles qui ont été jetés. Il démonte, remonte et assemble ces matériaux pour en faire des objets de décoration très élégants. Ce que l’on appelle l’upcycling est devenu une forme d’art à part entière. Il prend des morceaux usés et les transforme en quelque chose de nouveau et d’original. En plus de l’esthétique, cet art crée également une valeur environnementale et économique.

Mark Langan et son art du pliage, le Corrugated Art, lui donne l’opportunité de créer des oeuvres uniques et impressionnantes. En effet, à partir de boîtes en carton et d’autres matériaux sans valeur ajoutée, il réinterprète de nombreuses œuvres, par exemple, le fameux « Cri » de Munch qui lui a pris 90 heures de découpe et de pliage !

La chaise Sparkling de Marcel Wanders pour Magis a conservé la transparence de son matériau d’origine et ses pieds font penser à une bouteille d’eau pétillante très rafraîchissante. Elle est faite en PET 100 % recyclé, moulé après soufflage et l’assise et le dossier sont montés en une seule pièce. Ce qui est particulier avec cette chaise, outre son aspect écologique et design très frais, c’est son poids : elle ne pèse que 1 kg.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link