Halloween : découvrez les origines méconnues de cette fête

Cette année encore, le 31 octobre sera l’occasion pour beaucoup de personnes de célébrer Halloween. Cette fête, souvent associée aux États-Unis, trouve en réalité ses origines en Irlande. Dans cet article, nous vous proposons de revenir sur l’histoire et les traditions d’Halloween ainsi que les différentes manières dont elle est célébrée aujourd’hui.

Les racines celtes de la fête d’Halloween

Halloween tire son origine de la fête celtique de Samhain, qui marquait la fin de l’été et des récoltes ainsi que le début de l’hiver. Cette fête était célébrée depuis l’Antiquité en Grande-Bretagne et en Irlande, en particulier le 1er novembre. Selon certains auteurs, Samhain était considérée comme une période où les frontières entre le monde des vivants et celui des morts étaient plus fines, permettant ainsi aux esprits de passer d’un monde à l’autre.

La christianisation de la fête

Au cours du Moyen Âge, la fête païenne de Samhain a progressivement été intégrée à la tradition chrétienne, donnant naissance à la fête de la Toussaint, célébrée le 1er novembre en mémoire des saints et martyrs chrétiens. La veille de la Toussaint, le 31 octobre, est alors devenue la fête des morts, appelée All Hallows’ Eve en anglais, qui a fini par être abrégée en Halloween.

Les symboles et les traditions d’Halloween

Au fil des siècles et des migrations, Halloween a développé toute une série de symboles et de traditions que l’on célèbre encore aujourd’hui. Parmi eux :

  • La citrouille : taillée en lanterne avec un visage effrayant, elle trouve son origine dans le personnage légendaire irlandais de Jack-o’-lantern. Celui-ci était condamné à errer éternellement entre les mondes avec sa lanterne pour éclairer son chemin.
  • Les déguisements : selon la croyance populaire, se déguiser permettait de tromper les esprits malveillants qui cherchaient à emporter les âmes des vivants lors de Samhain. Aujourd’hui, les costumes d’Halloween sont souvent inspirés des films d’horreur ou des personnages fantastiques.
  • La chasse aux bonbons : cette tradition anglo-saxonne, appelée « trick or treat » (« des bonbons ou un mauvais sort » en français), consiste pour les enfants à aller de porte en porte afin de demander des friandises en menaçant de jouer des tours malicieux en cas de refus.
A lire aussi  Réduisez vos déchets alimentaires dès aujourd'hui grâce à ces astuces simples ! Ne laissons pas la planète souffrir de notre gaspillage !

Halloween aujourd’hui : du folklore irlandais à la fête internationale

Importée aux États-Unis par les immigrants irlandais au XIXe siècle, la fête d’Halloween a connu un grand succès dans ce pays et s’est progressivement répandue dans le reste du monde grâce à la culture populaire américaine. Aujourd’hui, Halloween est célébrée dans de nombreux pays sous différentes formes :

  • En France : malgré une certaine résistance culturelle due à l’origine anglo-saxonne de la fête, Halloween est de plus en plus célébrée en France avec des soirées costumées, des ateliers de maquillage, des défilés ou encore des visites guidées dans les lieux hantés.
  • Au Mexique : la fête des morts mexicaine, appelée « Día de Muertos », présente quelques similitudes avec Halloween, notamment la création de figures représentant les morts et l’usage de l’humour pour conjurer la peur des esprits. Néanmoins, cette fête traditionnelle mexicaine conserve son identité propre et se distingue clairement d’Halloween.
  • Dans les pays asiatiques : si Halloween est relativement peu célébrée en Asie, certains pays comme le Japon ou la Corée du Sud manifestent néanmoins un intérêt croissant pour cette fête, adoptant notamment les costumes et la chasse aux bonbons tout en conservant leurs propres traditions liées aux esprits et aux morts.

En conclusion, Halloween est une fête aux origines diverses qui a su traverser les frontières et s’enrichir de nouvelles traditions. Des racines celtes aux célébrations internationales, cette fête continue d’évoquer à la fois le passage vers l’hiver et la confrontation avec nos peurs les plus profondes.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link