Jardin à l’ombre : récoltez des légumes abondants malgré le manque de luminosité

Choisir les plantes selon la luminosité du terrain

Il est essentiel de sélectionner les plantes en fonction de la luminosité du sol pour assurer leur croissance optimale. Par exemple, on trouve généralement des bardanes et des orties dioïques dans des endroits à l’ombre. Certaines plantes préfèrent les zones ombragées, car elles sont protégées des températures élevées en été et bénéficient d’une humidité propice à leur développement. Toutefois, il faut accepter que les récoltes puissent parfois être moins abondantes et que les fruits ou légumes racines soient plus petits en taille.

Utiliser un paillis clair pour réfléchir la lumière

Un paillis minéral ou organique de couleur claire permet de refléter une certaine quantité de lumière, ce qui favorise la croissance des plantes en zone ombragée. Cette stratégie peut améliorer le rendement de vos cultures même si la luminosité n’est pas idéale.

Taille et éclaircissement de la végétation

Lorsque l’ombre dans votre jardin provient d’une végétation dense (et non d’un bâtiment), vous pouvez envisager de l’élaguer afin de laisser passer davantage de lumière. Cela permettra aux légumes et plantes cultivés sous cet espace de se développer plus efficacement. De plus, certaines zones ombragées, notamment celles créées par des bâtiments, peuvent être aménagées pour capter plus de lumière.

Créer un effet de serre pour stimuler la croissance

Pour augmenter la température et favoriser la croissance des plantes en zone ombragée, il est possible de créer un effet de serre en protégeant les cultures avec des cloches en verre ou des matériaux plastiques. Ce dispositif permet d’optimiser l’utilisation de la lumière disponible et d’accélérer le développement des plantes.

A lire aussi  Quels arbres fruitiers planter au mois de juin : Un guide complet pour une récolte abondante

Quels légumes et plantes sont tolérants à l’ombre ?

  • Fruits : fraises, framboises, mûres, groseilles, cassis et rhubarbe s’adaptent très bien à l’ombre partielle. Ils étaient à l’origine des plantes de sous-bois ou de bordure de forêt.
  • Légumes feuilles : poireaux, bettes à carde, endives, choux, cresson, épinards, laitues et roquettes apprécient l’ombre et l’humidité qu’elle procure. À l’abri de la chaleur, certaines variétés peuvent être cultivées pendant une période plus longue.
  • Herbes aromatiques et médicinales : persil, estragon, menthe, oseille, cerfeuil, céleri, bourrache, angélique, mélisse et consoude sont également tolérants à l’ombre.
  • Légumes racines et autres : radis, betteraves, rutabagas, panais, topinambours, pois et haricots grimpants peuvent être cultivés dans des zones relativement ombragées.

Notez que vous devrez probablement renoncer à cultiver des tomates, aubergines, poivrons, concombres et courgettes dans des zones ombragées, car ces plantes nécessitent une exposition suffisante au soleil pour se développer correctement.

Semer les graines en conditions de lumière suffisante et transplanter ensuite

Pour obtenir des récoltes plus précoces, vous pouvez semer les graines dans des conditions de luminosité suffisante, puis les transplanter ultérieurement dans la zone ombragée. Cette technique permet d’optimiser le développement des plantes avant leur installation définitive dans l’espace à faible éclairage.

En conclusion, cultiver des légumes et des plantes dans des zones ombragées est tout à fait possible si l’on tient compte des spécificités de chaque espèce et si l’on adapte ses techniques de culture. Il est important de choisir les plantes en fonction de leur tolérance à l’ombre et de mettre en place des stratégies pour optimiser l’utilisation de la lumière disponible (paillage clair, taille de la végétation, effet de serre). Ainsi, même avec des conditions de luminosité moins favorables, il est possible d’avoir un jardin productif et diversifié !


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link