Attention, flambée épidémique en vue ! Le réchauffement climatique favorise la prolifération des moustiques-tigres et des infections mortelles

Le Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars) a récemment alerté sur une possible augmentation des cas de dengue, Zika et chikungunya en France, en raison de la prolifération du moustique tigre. Cette menace d’une flambée épidémique serait l’une des conséquences directes du réchauffement climatique. Les moustiques-tigres deviennent ainsi de plus en plus nombreux sur le territoire français et leur multiplication pourrait entraîner des risques sanitaires importants.

Les effets du réchauffement climatique sur les infections de plaies cutanées

Outre la prolifération des moustiques, le réchauffement climatique a également pour conséquence l’augmentation du nombre d’infections de plaies cutanées causées par les vibrions, des bactéries présentes dans l’eau de mer. Le risque de décès en cas d’infection est très élevé, de l’ordre de 20%. Les scientifiques préviennent que les concentrations bactériennes vont rapidement augmenter en raison de conditions plus propices le long des côtes, provoquées par le réchauffement climatique.

Liste des principales maladies transmises par les moustiques :

  • La dengue
  • Le virus Zika
  • Le chikungunya
  • Le paludisme
  • L’encéphalite japonaise
  • La fièvre jaune
  • La fièvre de la vallée du Rift
  • La fièvre du Nil occidental
  • La filariose lymphatique

Une météo de plus en plus tropicale et ses conséquences sur les insectes

Les conditions climatiques actuelles entraînent une augmentation des températures, ce qui rend l’environnement plus favorable pour la prolifération et le développement des insectes en général.

En Suisse, par exemple, on constate une augmentation significative de la taille et du nombre de certaines espèces d’insectes, comme les papillons migrateurs ou les araignées. Ces changements météorologiques ont une incidence directe sur la faune et la flore locale.

A lire aussi  Le rôle crucial des mangroves dans la lutte contre le changement climatique

Les mesures à prendre pour limiter la prolifération des moustiques

Pour réduire les risques liés à la présence des moustiques-tigres et autres insectes nuisibles, il est important de mettre en place des mesures préventives et de sensibiliser la population aux dangers qu’ils représentent. Voici quelques conseils pour limiter leur prolifération :

  • Éliminer les eaux stagnantes autour de votre habitation (gouttières, pots de fleurs, pneus usagés…)
  • Installer des moustiquaires aux fenêtres et autour des lits
  • Utiliser des répulsifs anti-moustiques sur la peau et les vêtements
  • Porter des vêtements longs et amples pour limiter les piqûres
  • S’informer auprès des autorités locales sur les mesures de prévention en vigueur dans votre région

En conclusion, le réchauffement climatique a un impact direct sur la prolifération et l’activité des moustiques et autres insectes nuisibles. Les conséquences peuvent être graves pour la santé humaine, notamment en raison du risque accru d’épidémies telles que la dengue, Zika ou chikungunya. Il est donc essentiel de prendre des mesures préventives et de sensibiliser la population à ces dangers.

[winamaz table= »15″]


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link