Un secret de jardinier : Comment faire un fertilisant efficace et naturel pour vos plantes en utilisant des orties fraîches

Découvrez la recette du purin d’ortie, un fertilisant naturel et économique pour votre jardin. Ce produit écologique est riche en nutriments essentiels pour la croissance des plantes, tout en étant respectueux de l’environnement. Suivez ces étapes simples pour préparer ce précieux allié du jardinier.

Les bienfaits du purin d’ortie

Le purin d’ortie est une solution naturelle pour fertiliser les sols, protéger les plantes contre certaines maladies et renforcer leur résistance aux parasites. Les orties sont riches en azote, phosphore, potassium, calcium, magnésium et fer, qui sont bénéfiques pour les plantes. De plus, le purin d’ortie favorise la multiplication des micro-organismes dans le sol, améliorant ainsi sa structure et sa fertilité.

Collecte et choix des orties

Pour réaliser du purin d’ortie, il vous faut avant tout collecter des orties fraîches. Cueillez-les idéalement au printemps, lorsque les feuilles sont jeunes et tendres. Privilégiez des zones non polluées, loin des routes, des cultures conventionnelles ou des traitements chimiques. Munissez-vous de gants épais et d’un sécateur pour éviter les piqûres et couper les tiges à environ 10 cm du sol.

Ortie

Quantité nécessaire

Pour préparer 10 litres de purin d’ortie, il vous faudra environ 1 kg d’orties fraîches. Cette quantité peut varier en fonction de la concentration souhaitée. Pour un purin plus concentré et riche en nutriments, utilisez davantage d’orties. À l’inverse, pour une solution plus légère et moins odorante, réduisez leur quantité.

Préparation du purin d’ortie

Une fois les orties collectées, suivez ces étapes simples pour préparer votre purin :

  1. Coupez les orties en petits morceaux à l’aide d’un sécateur ou d’une cisaille.
  2. Pesez les orties pour déterminer la quantité d’eau nécessaire (10 litres d’eau pour 1 kg d’orties).
  3. Mélangez les morceaux d’orties avec l’eau dans un grand récipient (seau, poubelle, cuve), de préférence en plastique ou en bois.
  4. Remuez bien le mélange et couvrez-le d’une toile ou d’un filet pour protéger des insectes et éviter les mauvaises odeurs.
  5. Laissez fermenter pendant environ 10 à 15 jours, selon la température ambiante (plus rapide par temps chaud). Remuez le mélange quotidiennement pour favoriser la fermentation.
  6. Filtrez le purin à l’aide d’un tamis, d’une passoire ou d’un tissu pour éliminer les morceaux d’orties et ne conserver que le liquide.
  7. Stockez le purin d’ortie dans des récipients hermétiques (bidons, bouteilles) à l’abri de la lumière et de la chaleur. Il se conserve plusieurs mois sans perdre ses propriétés.
A lire aussi  Mi-temps à la COP27 : Là où les avis divergent sur la lutte climatique

Le purin d’ortie est prêt à être utilisé ! Vous pouvez l’appliquer directement sur vos plantes et votre sol en respectant certaines précautions.

Ortie

Utilisation du purin d’ortie

Pour profiter pleinement des bienfaits du purin d’ortie, suivez ces conseils d’utilisation :

  • Diluez le purin avec de l’eau avant de l’utiliser : 1 volume de purin pour 10 volumes d’eau en moyenne, selon la concentration souhaitée.
  • Arrosez vos plantes avec cette solution diluée, de préférence le matin ou le soir pour éviter l’évaporation.
  • Pulvérisez également le purin dilué sur les feuilles et les tiges pour protéger des maladies et parasites.
  • Espacez les applications de purin d’ortie, en fonction des besoins de vos plantes et de la saison (toutes les 2 à 4 semaines en moyenne).

Le purin d’ortie est un excellent fertilisant naturel pour votre jardin, mais il ne doit pas être utilisé en excès. Veillez à l’associer avec d’autres méthodes écologiques pour favoriser la biodiversité et préserver l’équilibre du sol.

Purin d'ortie

Précautions et conseils supplémentaires

Afin d’optimiser l’utilisation du purin d’ortie, voici quelques précautions et astuces :

  • N’utilisez pas de récipients métalliques pour la fermentation, car ils peuvent altérer les propriétés du purin.
  • Évitez de surdoser le purin d’ortie, car cela peut nuire aux plantes et au sol. Respectez bien les doses recommandées et adaptez-les en fonction de vos observations.
  • Associez le purin d’ortie avec d’autres traitements naturels comme le purin de prêle, de consoude ou la décoction d’ail pour renforcer leur efficacité.
  • Compostez les morceaux d’orties filtrés pour enrichir encore davantage votre sol en matière organique et en nutriments.
A lire aussi  Innovation : l'incroyable avancée des cellules solaires perovskites et leur potentiel révolutionnaire !

En suivant ces conseils, vous pourrez profiter pleinement des bienfaits du purin d’ortie et contribuer à la préservation de notre environnement. N’hésitez pas à partager votre expérience et vos astuces pour un jardinage écologique et responsable.

[winamaz table= »15″]


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link