Pyrénées-Orientales : la sécheresse atteint un niveau critique, les décisions difficiles à venir pour sauver les cultures et approvisionner en eau potable

La situation de sécheresse dans les Pyrénées-Orientales s’aggrave, selon le préfet du département qui a averti que l’eau ne sera pas suffisante pour tous les usages cet été.

Des décisions inévitables pour gérer la situation

Lors d’une réunion avec les dirigeants locaux, le préfet a déclaré que les quantités d’eau disponibles sont très faibles, et que des décisions difficiles devront être prises pour gérer cette situation. Il a également annoncé que l’arrêté de restriction d’eau en vigueur sera prolongé ou modifié, car le mois d’avril a été le plus sec depuis 1959.

Une vingtaine de communes concernées

Le préfet a indiqué qu’il y a une vingtaine de communes dans lesquelles il y aura des tensions sur la ressource en eau d’ici la fin de l’été, et que les services de l’Etat travaillent avec ces municipalités pour trouver des solutions de secours.

Le monde agricole est particulièrement touché par la situation, avec des pertes importantes annoncées. Les restrictions d’eau en place depuis l’été dernier ont mis les cultures en mode survie, avec une réduction de l’eau disponible de 70 %. La présidente de la Chambre d’agriculture a déclaré que les agriculteurs font tout leur possible pour sauver les récoltes de cette année, mais qu’il n’est pas possible d’aller plus loin avec les restrictions actuelles.

Un fonds de solidarité pour permettre l’approvisionnement en eau potable

La présidente socialiste des Pyrénées-Orientales a demandé à Emmanuel Macron la mise en place d’un fonds de solidarité pour aider les secteurs agricole et touristique, en raison de la grave sécheresse que subit la région. Elle a souligné que les Pyrénées-Orientales n’ont pas connu de pluie majeure depuis plus d’un an et qu’un incendie de grande envergure a déjà ravagé près de 1 000 hectares.

A lire aussi  Les secrets du covoiturage : bien plus qu'un simple mode de transport !

La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, a soutenu cette demande et a annoncé la création d’un dispositif exceptionnel d’un million d’euros pour aider le monde agricole et les collectivités. Cette somme pourra être utilisée pour l’achat de camions-citernes pour l’approvisionnement en eau potable ou de citernes et de moyens d’abreuvement pour les troupeaux.

[winamaz table= »16″]


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link