Réussir sa récolte d’olives : conseils et astuces pour une production optimale

1- La patience, clé de la production d’olives

Pour obtenir une récolte abondante et de qualité, il faut être patient. La production d’un olivier commence généralement autour de sa huitième année et atteint son maximum entre 50 et 150 ans avant de décliner lentement. La floraison discrète mais parfumée a lieu d’avril à juin, sous les feuilles de l’année précédente. Il est important que les olives passent à travers l’arbre sans toucher les branches.

Les oliviers et les températures

Si les oliviers millénaires témoignent de leur grande résilience, il ne faut pas oublier que les jeunes spécimens ne supportent pas des températures en dessous de -5°C et que les plus anciens peuvent résister jusqu’à -15°C. En cas de gel, l’olivier repousse facilement à partir de la souche.

2- Les étapes clés de la récolte des olives

La récolte des olives varie selon leur utilisation (conservation, production d’huile…) et leur variété. Voici quelques étapes clés :

  • Septembre-octobre : récolte des olives vertes (ex : Picholine et Lucques).
  • Novembre-décembre : récolte des olives noires (ex : Tanche et Caillette).
  • Décembre-février : récolte des olives destinées à la production d’huile.

Pour savoir si les olives sont mûres, il est conseillé d’attendre les premières gelées pour les olives noires. Elles perdent ainsi leur amertume et se gorgent d’huile. Si les températures descendent en dessous de -5°C, le froid provoquera un aspect fripé sur les olives noires. Pour les olives vertes, il suffit simplement de cueillir les fruits quand ils se détachent facilement de l’arbre.

Récolter rapidement avec une machine à olives

Si la récolte des olives noires est relativement rapide, celle des olives vertes peut être fastidieuse. C’est pourquoi il existe des machines à olives permettant de gagner du temps lors de la cueillette.

A lire aussi  Médecine Naturelle : le grand retour des plantes médicinales oubliées !

Il est essentiel de ne pas récolter plus de deux jours avant le pressage des olives pour la production d’huile, afin d’éviter qu’elles ne pourrissent au fond des sacs. N’hésitez pas à faire appel aux services d’un moulin qui accepte de presser de petites quantités individuellement sur place ou le lendemain de la récolte.

3- Variétés d’olives pour la table et pour le moulin

Les oliviers produisent différentes variétés d’olives selon leur utilisation :

  • Olives de table : Picholine, Lucques, Tanche, Caillette…
  • Olives pour la production d’huile : Tanche, Cailletier, Grossanne, Lucques, Picholine du Gard, Olivière, Verdale de l’Hérault…
  • Olives en saumure : Aglandau, Olivière, Verdale de l’Hérault, Grossanne…

4- La collecte des olives en fonction de la Lune

Pour optimiser la qualité de la récolte, il est possible de suivre les phases de la Lune lors de la taille des oliviers. En effet, certaines périodes lunaires favorisent la montée de la sève et la cicatrisation rapide des coupes.

La taille selon les phases de la Lune

Voici quelques repères pour bien tailler son olivier en fonction de la Lune :

  • Lune montante : idéale pour les tailles légères afin d’accélérer la cicatrisation.
  • Nœuds lunaires : à éviter pour toute taille, car ils fragilisent l’arbre.
  • Lune décroissante : favorable aux tailles de rajeunissement et d’élagage sévère.

En suivant ces conseils et astuces, vous obtiendrez une récolte d’olives réussie, que ce soit pour la table, l’huile ou la saumure. Et n’oubliez pas : la patience est maître-mot dans la culture de l’olivier !


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link