Quelles sont les meilleures idées de dîners éthiques et responsable pour Noël ?
Noël végétarien
Table des matières

Un menu végétarien ou végétalien : un défi pour le repas de Noël? En effet, c‘est un menu qui devient de plus en plus facile chaque année, grâce aux améliorations constantes et aux ajouts de substituts à la viande. James Strawbridge, chef cornouaillais, expert en développement durable et spécialiste en autosuffisance a pesé les options du dîners le plus éthique possible« C’est un moment vraiment excitant pour y penser! Que pouvons-nous faire de spécial au-delà de la dinde? » dit Jacques. « C’est là que regarder les substituts à la viande ou tout simplement emprunter la voie des légumes, et faire du rôti de légumes une vraie star est intéressant.

Alors, quels sont les meilleurs moyens de réduire votre empreinte carbone tout en éblouissant vos convives à Noël ?

Consommer local en réduisant les kilomètres alimentaires

C’est un principe évident de manger (et de vivre) durable, mais acheter local est la clé. « Pour moi, la première chose à faire est de rompre progressivement cette habitude d’acheter énormément de fruits exotiques à l’étranger », explique James. Puiser dans la cuisine régionale est un excellent moyen de rendre cela amusant, plutôt que de limiter. Sur la côte de Cornouailles, cela peut impliquer d’utiliser des légumes de bord de mer, et même à les chercher soit même, mais avec précaution, car la suppression des dernières pousses des plantes pourrait les saboter pour le printemps.

« Mon père vit en France, alors j’aime la France », déclare James. «Mais plutôt que d’obtenir un Brie français, pourrions-nous obtenir un Brie britannique du Somerset? Juste pour économiser ces kilomètres alimentaires et soutenir les entreprises britanniques.

Trouver la prochaine grande chose grâce à des fournisseurs artisanaux

Visiter votre marché de Noël local est une excellente première escale pour trouver des fournisseurs artisanaux. Des entreprises comme 44 Food – une épicerie britannique en ligne – fait le dur labeur de rechercher les meilleurs produits auprès des agriculteurs du pays. « Ils sont un peu comme l’Etsy britannique de fromage», plaisante James, qui s’est associé à eux. « Dès que vous commencez à rechercher ces entreprises artisanales, cela devient assez addictif car vous êtes toujours à la recherche de la prochaine petite startup qui fait quelque chose de vraiment spécial », dit-il.

« J’ai essayé le paquet de Noël végétarien de 44 Food à la maison et c’était délicieux. Une sélection de légumes de haute qualité était accompagnée d’un rôti végétalien à l’ail et au romarin Sgaia qui était facile à trancher et à frire, fournissant une pièce maîtresse très copieuse.

Se faire plaisir avec les légumes

Retomber amoureux des légumes-racines d’hiver apportera une vraie plus value à la table. C’est aussi un excellent moyen d’ouvrir des conversations sur la durabilité – et plus encore. Parler de légumes ouvre un monde de saveurs pour James, qui suggère d’ajouter un peu de miel à un plat à rôtir pour séduire les membres gourmands de la famille. Les germes bouillis trop cuits sont un souvenir persistant pour beaucoup, mais les glacer ou les rôtir dans des agrumes en font un plat d’accompagnement beaucoup plus attrayant. 

Il s’agit de « démystifier et donner aux gens les moyens d’apprendre à cuisiner des légumes », explique James, qui fournit quelques points de départ dans son livre de recettes, « Le livre de cuisine complet sur les légumes ».

Les trois incontournables végétariens que James recommande pour faire vibrer vos papilles gustatives sont :

  1. Une croute de sel épicée festive. Cela peut être fait à moindre coût avec de la farine et du sel, ou ajouter des blancs d’œufs fouettés pour une croûte de sel légère et moelleuse. Pimentez-le avec de la cannelle, du macis, du clou de girofle et du zeste d’orange pour le remplir de saveur, puis enroulez-le autour d’un légume de votre choix – que ce soit de la courge, de la citrouille ou du céleri-rave – et rôtissez lentement avec autant de soin et d’attention que vous le feriez pour une dinde. Après avoir cuit votre légume au sel dans une croûte « massivement aromatique », servez-le avec une sauce au vin chaud.
  2. Un wellington végétarien – rempli de champignons sauvages et de betteraves. Au lieu d’utiliser une crêpe, vous pouvez blanchir et rouler une très grande feuille de brick autour de la farce. Le sel de truffe ou l’huile de truffe ajouterait une touche de luxe à ce plat classique.
  3. Une rôtisserie festive multi-légumes. Si vous avez un barbecue et que vous voulez vraiment profiter d’une aubaine végétarienne, tournez des tranches de rutabaga, de courge, de céleri-rave et de patate douce sur le gril et glacez-les pendant qu’ils rôtissent avec une belle sauce aux canneberges, puis collez-les avec du romarin. Faites cuire pendant trois à quatre heures, puis découpez et « vous ferez baver tout le monde à table ».

Comment viser le zéro déchet aux alentours de Noël ?

Cela revient à la planification – voire à la microgestion – pour l’expert en durabilité. Bien que cela puisse ne pas sembler très « Noël », vous l’apprécierez certainement le lendemain de Noël. « Il n’y a rien de mal à vivre de fromage et de vin », dit James, « mais c’est plutôt cool aussi de penser à ce que je peux faire de mes restes pour nous permettre de vivre pendant quelques jours de plus des petits repas de Noël. Des plats de pousses jazzy avec du citron et des œufs, par exemple, pourraient empêcher le gaspillage des restes de nourriture.

Comment impliquer les enfants dans des dîners de Noël durables

Recruter des petits aides en cuisine à Noël est le moment idéal pour les intéresser à l’alimentation et aux enjeux qui y sont associés. « Les enfants demandent toujours « pourquoi » – c’est incroyable de voir à quel point ils sont curieux », dit James, « alors tout ce que vous avez à faire est de les exposer à la nourriture dans la cuisine. Y compris le processus d’achat – laissez-les voir combien cela coûte si vous choisissez d’acheter des légumes biologiques ; il y a une différence de prix, mais pourquoi ? » Vous pouvez également équiper vos enfants avec des couteaux de chef spécialement conçus (James a conçu un ensemble avec sa fille), et des blancs de mini chef ou leur propre tablier.

Si vos enfants mangent de la viande ou du poisson, il conseille d’acheter une pièce complète plutôt qu’une portion préemballée, et de la découper avec eux. « Plus ils comprendront, plus ils prendront de meilleures décisions que nous en grandissant. »

Nos autres articles