Révolution énergétique : La centrale électrique qui transforme le charbon en énergie verte !

Depuis ce lundi, une enquête publique a été lancée afin de recueillir les avis des habitants et collectifs sur le projet Ecocombust 2 porté par EDF, opérateur de la centrale Cordemais, et Paprec, une entreprise française spécialisée dans le recyclage. L’objectif est de créer une usine de fabrication de granulés noirs, des pellets sombres similaires en taille à ceux utilisés dans les poêles à bois, selon le dossier d’enquête publique.

Innovation dans la production d’énergie verte : des granulés fabriqués à partir de bois recyclé pour remplacer le charbon

  • Conversion du site de la centrale électrique : Cette usine de granulés noirs serait installée sur le site de la centrale électrique et remplacerait progressivement le charbon actuellement utilisé pour produire de l’électricité.
  • Capacité de production : Jusqu’à 160 000 tonnes de granulés noirs pourraient être produites chaque année.
  • Type de bois utilisé : Ces fameux granulés seront fabriqués à partir de morceaux de bois classés comme « Bois B », c’est-à-dire provenant non pas de forêts, mais de meubles jetés ou d’éléments en bois issus du secteur de la construction.
  • Stockage des granulés : Les granulés noirs seront stockés dans trois silos à fond conique, permettant d’assurer environ six jours de stockage.
  • Installations supplémentaires : Le projet comprend également la construction d’une installation de traitement thermique pour les déchets non dangereux et une station de traitement des effluents liquides, ajoute le dossier d’enquête publique.

Questions sur l’approvisionnement en bois B et les performances environnementales du projet

Parmi les autorités qui ont déjà exprimé leur opinion, la mission d’autorité environnementale régionale des Pays de la Loire a soulevé des doutes quant à la disponibilité suffisante de bois B pour répondre aux besoins de l’usine sans avoir à le chercher en dehors de l’Ouest de la France. De plus, seulement deux options restent possibles.

A lire aussi  Eau chaude sanitaire : Comment réduire drastiquement la consommation d'un chauffe-eau ?

Des tests menés par EDF à Cordemais en 2016 ont confirmé qu’il était possible de substituer les granulés au charbon tout en veillant à ce que les émissions atmosphériques restent conformes aux réglementations actuelles et qu’il n’y ait pas de dégradation significative des performances de la chaudière.

Période de consultation et perspectives d’avenir

L’enquête publique se poursuit jusqu’au 27 octobre, date de clôture de la consultation. Les habitants et les collectifs sont invités à donner leur avis sur le projet Ecocombust 2.

La transformation de la centrale Cordemais EDF en une usine de production de granulés noirs pourrait contribuer à réduire significativement l’empreinte carbone de la production d’électricité, tout en favorisant l’utilisation de matériaux recyclés. Néanmoins, les questions soulevées lors de l’enquête publique devront être prises en compte pour assurer le succès de ce projet ambitieux et innovant dans le domaine des énergies renouvelables.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link