Après des grèves records, le gouvernement britannique annonce des fonds pour isoler les maisons

isolation des logements

La semaine dernière, le Royaume-Uni a annoncé un financement de 6 milliards de livres sterling pour isoler les maisons. C’est une douce musique aux oreilles du groupe de protestation « Insulate Britain », qui a bloqué l’année dernière les routes et autoroutes du pays dans le but d’amener le gouvernement à améliorer le parc de logements qui souffrait depuis de trop nombreuses années d’un manque d’isolation. L’énergie domestique représente 20 % des émissions du Royaume-Uni.

« C’est une victoire pour les gens ordinaires en matière de résistance civile», a tweeté le groupe.

Quatre militants d’Insulate Britain sont jugés cette semaine à Londres pour avoir bloqué la M25 – la plus grande autoroute britannique – dans le cadre de cette campagne 2021.

Qu’a annoncé le gouvernement britannique ?

À partir de 2025, le gouvernement consacrera 6 milliards de livres sterling à des mesures d’efficacité énergétique telles qu’une isolation accrue. L’isolation réduit la consommation d’énergie en empêchant l’air chaud de s’échapper d’une maison pendant l’hiver et l’air froid de s’échapper durant été. Le nouvel engagement du gouvernement réduira la consommation d’énergie des bâtiments et de l’industrie britanniques de 15%, a estimé le chancelier Jeremy Hunt. L’organisation environnementale « Friends of the Earth » a critiqué la date de début proposée du déploiement.

« Faire tomber la canette sur la route à la maison isolation pendant encore deux ans signifie que des millions de personnes continueront de souffrir de maisons froides et de factures d’énergie exorbitantes ».

Le gouvernement aurait dû écouter ses propres conseillers du climat, le Comité sur le changement climatique, qui la semaine dernière a appelé à un déploiement urgent et rapide de l’isolation des combles et des murs creux. Néanmoins, d’autres groupes dédiés à l’environnement ont accueillis la nouvelle.

Le Climate Change Committee – l’organe consultatif indépendant du Royaume-Uni sur le changement climatique – a approuvé ce plan, ajoutant que « des lacunes subsistent ». « L’accent mis sur l’efficacité énergétique et la réduction de la demande d’énergie est très bienvenu », a déclaré Chris Stark, directeur général de la CCC.

Des engagements de financement supplémentaires sont un coup de pouce indispensable, mais l’augmentation du financement à partir de 2025 manque l’occasion d’aider les particuliers et les entreprises à économiser de l’argent, de l’énergie et à réduire les émissions dès maintenant.

« Le nouveau groupe de travail et la campagne d’information promise sont également les bienvenus et devraient garantir que les mesures d’efficacité énergétique se produisent là où elles sont le plus nécessaires. Pourtant, des lacunes subsistent pour aider les propriétaires de logements et le secteur locatif privé à apporter des changements.  »

Pourquoi les militants d’Insulate Britain sont-ils jugés ?

L’isolation de la Grande-Bretagne a pris de l’importance en 2021 lorsque des militants ont bloqués un certain nombre de routes principales dans et autour de Londres. En septembre 2021, un groupe de manifestants bloqué la M25, l’immense autoroute encerclant la capitale. Le procès des quatre premiers de ces manifestants commence aujourd’hui. Il devrait durer quatre jours.

Daniel Shaw, 37 ans, employé du secteur public, Karen Wildin, 58 ans, professeur d’anglais, Maria Lee, 69 ans, enseignante à la retraite, et Victoria Lindsell, 67 ans, également enseignante, sont jugés pour nuisance publique. « S’ils sont reconnus coupables, les supporters pourraient encourir une peine maximale d’emprisonnement à perpétuité », ont-ils déclarés. 56 des partisans des manifestations doivent être jugés au cours des 13 prochains mois pour nuisance publique.

« Nous estimons que (ces procès) prendront environ mille quatre cent vingt-huit heures d’audience », indique le communiqué.

Ce type de manifestation et les résultats obtenus vont-ils donner des idées dans d’autres pays et notamment en France où ce type de question risque de se poser au 1er janvier quand le plafonnement des prix de l’énergie vont être débloqué ?