De plus en plus répandues, les pelouses synthétiques sont une véritable catastrophe pour la biodiversité, pour le climat et pour notre santé

On les trouve désormais partout, des stades de foot aux jardins résidentiels, en passant par les balcons. Malheureusement, ces pelouses en plastique sont à l’origine de la mort de nombreux oiseaux, insectes, rongeurs et vers de terre qui vivent sur la zone, et ils relâchent également des microplastiques dangereux pour notre santé dans la terre et les eaux.

Un catastrophe pour l’écosystème

Une surface de gazon en plastique peut être très dangereuse pour la vie sauvage. Cette couche étouffante ne laisse pas la terre respirer et les micro-organismes meurent. Ces micro-organismes sont essentiels pour le cycle de la vie et sans eux, l’eau ne peut circuler et la matière organique ne se décompose pas.

De plus, l’absence de toute matière organique signifie que les insectes et les invertébrés sont privés de leur source de nourriture. Enfin, aucune plante ne peut pousser sous cette couverture en plastique. En résumé, les gazons en plastique étouffent le sol et empoisonnent la vie sauvage. Ils tuent les micro-organismes qui sont essentiels pour le fonctionnement du cycle de la vie et privent les animaux de leur source de nourriture et de leur habitat.

Des risques pour les insectes et les oiseaux

Les insectes pollinisateurs et les oiseaux sont totalement absents de ces espaces recouverts de plastique. Il est donc déconseillé de placer des mangeoires à oiseaux près de ce genre de gazon synthétique. Les excréments des oiseaux ne peuvent pas s’infiltrer dans le sol, et risquent donc de s’accumuler, ce qui attirera les rongeurs. Ces derniers pourront alors commencer à creuser le plastique et à le ronger, et ainsi endommager l’achat coûteux. De même, les oiseaux qui chercheront les graines ou les insectes tombés au sol pourront avaler des quantités importantes de plastique.

A lire aussi  Comment l'ours polaire est devenu le symbole du réchauffement climatique et de la fonte inexorable de la banquise

Un impact réel sur le climat et sur notre santé

Les chaudes journées d’été auront bientôt un impact négatif sur le climat et sur notre santé. Si les fausses pelouses synthétiques se répandaient sur des kilomètres, cela créerait un microclimat bien plus chaud sur la zone. Le sol en plastique réchauffe rapidement sous les rayons du soleil et il ne peut pas absorber la chaleur comme le ferait la terre. La température du sol en plastique peut atteindre 60 °C ou plus. Les insectes qui oseraient s’aventurer sur ces fausses pelouses risqueraient d’être gravement brûlés.

Ce phénomène est préoccupant et peut avoir un impact néfaste sur le climat et notre santé. D’importants efforts sont donc nécessaires pour limiter la propagation du plastique et pour protéger notre environnement.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link