Immense colère de l’ONU devant ce mensonge effarant des géants du pétrole depuis 40 ans
Mensonge pétrolier
Table des matières

L’industrie pétrolière connaissait précisément l’impact qu’aurait l’exploitation des énergies fossiles sur le climat mondial. Agissant à la manière des industriels du tabac, les géants pétroliers ont oeuvré depuis des décennies pour brouiller les pistes. Aujourd’hui, l’humanité doit faire face à la plus grande bataille de son histoire.

L’industrie pétrolière a agit en toute connaissance de cause

Antonio Guterres a exprimé sa colère à Davos en dénonçant le « grand mensonge » des géants pétroliers sur le réchauffement climatique, peu de temps après qu’une étude ait été publiée sur la connaissance qu’avait la compagnie pétrolière américaine ExxonMobil de ce risque il y a 40 ans . Le secrétaire général des Nations unies a déclaré que « certains producteurs d’énergies fossiles étaient conscients dans les années 1970 que leur produit principal causerait des dommages à la planète, mais ont agi de la même manière que l’industrie du tabac ».

Il a également ajouté que « les responsables doivent être poursuivis, de la même manière que les cigarettiers l’ont été« . Il faisait référence aux 246 milliards de dollars qu’une entreprise du tabac aux États-Unis a accepté de payer pour couvrir les coûts des soins médicaux de ses anciens fumeurs.

Production et profits au détriment de la survie de l’humanité

Une étude publiée jeudi dans Science a démontré que depuis les années 1980, la compagnie pétrolière ExxonMobil possédait des prédictions concernant le réchauffement climatique qui se sont avérées exactes. Cependant, la firme a répandu le doute sur les connaissances scientifiques existantes dans ce domaine. Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, a souligné que les producteurs de combustibles fossiles et ceux qui les soutiennent poursuivent leurs efforts pour augmenter la production, malgré la conscience de l’incompatibilité de leur modèle économique avec la survie de l’humanité. D’après lui, « cette folie relève de la science-fiction » alors que l’effondrement de l’écosystème est une réalité scientifique. Il a ainsi mis en garde contre un désastre climatique imminent.

Les consommateurs encore leurrés aujourd’hui par des promesses douteuses

Le Secrétaire général de l’ONU a mis en garde contre les promesses douteuses ou vagues faites par de nombreuses entreprises concernant l’objectif zéro émission de carbone, soulignant que cela induit les consommateurs, les investisseurs et les régulateurs en erreur. Il a appelé le secteur privé à s’engager pleinement car « la bataille pour tenir l’objectif de 1,5 degré sera gagnée ou perdue au cours de cette décennie ».

Nos autres articles