SMS, Mail, Messagerie : Quel moyen de communication est le plus respectueux de l’environnement ?

Dans notre monde connecté, il est essentiel de comprendre l’impact écologique de nos choix technologiques. Arnaud Ripoll, un lecteur d’e-RSE.net, se demande quel mode de communication est le plus responsable pour l’environnement entre l’envoi d’un e-mail, d’un SMS ou d’un message via une application de messagerie instantanée comme Messenger ou WhatsApp. Pour répondre efficacement à cette question, il faut analyser les différentes technologies utilisées par ces systèmes de communication.

E-mails, SMS et messageries instantanées : trois technologies aux impacts environnementaux distincts

Il est important de noter que chacun de ces moyens de communication a un impact sur l’environnement. Le principal impact concerne les émissions de CO2 dues à la consommation d’énergie, nécessaire au fonctionnement de l’appareil qui envoie le message et surtout à la gestion et au transport des données. Toutefois, un e-mail, un SMS ou un message Messenger n’auront pas exactement les mêmes impacts simplement parce qu’ils n’utilisent pas les mêmes technologies. Dans le cas des SMS, on utilise des fréquences téléphoniques classiques alors que pour les e-mails et les messages instantanés, on utilise des flux de données délivrés par les réseaux internet. Ils ne sont donc pas traités de la même manière ni ne consomment l’énergie d’une manière identique.

Les impacts environnementaux des e-mails, SMS et messages instantanés

  • E-mails : Le chercheur Mike Berners-Lee, auteur du livre « How bad are bananas ? » estime qu’un simple e-mail génère en moyenne 4g de CO2. Notons que l’ajout de pièces jointes, photos ou signatures avec images peut augmenter rapidement cette empreinte carbone.
  • SMS : Grâce à la technologie téléphonique, les SMS consomment moins d’énergie et émettent moins de CO2 que les e-mails. En revanche, si on ajoute du contenu multimédia, ils deviennent alors des MMS et leur empreinte carbone s’alourdit considérablement.
  • Messageries instantanées : Il n’existe pas de données très précises pour évaluer leur empreinte carbone. Cependant, comme elles passent par les réseaux internet, il est probable que leur impact environnemental soit similaire à celui des e-mails.
A lire aussi  Découvrez les bienfaits incroyables du bain de forêt sur votre santé mentale et physique !

Comment minimiser l’impact environnemental de nos communications ?

Il semblerait donc que, globalement, les SMS soient plus respectueux de l’environnement que les e-mails et les messages instantanés. Cependant, il convient de prendre en compte le type de contenu envoyé dans chaque message pour déterminer son véritable impact écologique. Par exemple, un simple texte d’une centaine de caractères envoyé par SMS sera plutôt écologique, tandis qu’un e-mail contenant une vidéo en pièce jointe représente une grande quantité de données à traiter et nécessite donc davantage d’énergie, émettant ainsi plus de CO2.

Voici quelques astuces pour réduire notre impact environnemental lors de l’envoi de messages :

  • Utiliser les SMS pour les messages courts et sans contenu multimédia;
  • Éviter d’ajouter des images ou vidéos inutiles dans les e-mails et messageries instantanées;
  • Compresser les fichiers volumineux avant de les envoyer en pièces jointes;
  • Opter pour des services de stockage en ligne afin de partager des liens vers les fichiers plutôt que de les envoyer directement.

Pour minimiser notre impact sur l’environnement, il est crucial de réfléchir à nos habitudes numériques et d’opter pour la technologie la plus respectueuse de la planète. En comprenant les implications environnementales des différents moyens de communication, nous pouvons faire des choix éclairés et adopter un comportement plus durable, tout en restant connectés avec le monde qui nous entoure.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link