Réchauffement climatique : son impact dévastateur sur le cycle de l’eau !

Impact du changement climatique sur la ressource en eau

L’hydrologue Emma Haziza travaille depuis le début des années 2000 sur l’impact du changement climatique sur la ressource en eau en France et dans le monde. La chercheuse a notamment animé la chronique Un degré de conscience sur France Info. Selon elle, le dérèglement climatique affecte le cycle de l’eau de plusieurs manières :

  • Diminution de la ressource en eau renouvelable : la ressource en eau renouvelable a baissé de 14 % en France métropolitaine, en moyenne annuelle, entre les périodes 1990-2001 et 2002-2018.
  • Augmentation de l’évapotranspiration : sous l’effet de la hausse des températures, l’évapotranspiration augmente à toutes les saisons, en particulier au printemps et sur tout le territoire.
  • Variabilité des précipitations : notamment leur réduction en automne sur près de la moitié du territoire, diminuant le volume d’eau disponible.

Inondations exceptionnelles et orages violents

Lyon a été touchée par un orage très violent et particulièrement localisé le samedi 3 juin, d’une intensité très rare. Le métro était immergé, de l’eau jusqu’aux toits des voitures dans une rue, un courant fort emportant du mobilier urbain, des personnes réfugiées sur un abribus, le refuge de la SPA inondé et les animaux menacés de noyade. Le prévisionniste de Lyon Météo Romain Weber explique que les causes de cet orage sont liées à différents facteurs climatiques et météorologiques.

Facteurs de dérèglement du cycle de l’eau

L’évapotranspiration et les effets du changement climatique

L’évapotranspiration est un processus naturel par lequel l’eau présente à la surface de la Terre retourne dans l’atmosphère sous forme de vapeur d’eau. Sous l’effet de la hausse des températures dues au changement climatique, l’évapotranspiration augmente à toutes les saisons, en particulier au printemps et sur tout le territoire. Ceci a pour conséquence une diminution de la ressource en eau renouvelable et une augmentation des risques de sécheresse.

A lire aussi  Créer votre propre espace de compostage à la maison : un guide étape par étape

Variabilité et réduction des précipitations

La variabilité des précipitations, notamment leur réduction en automne sur près de la moitié du territoire français, a des conséquences directes sur le dérèglement du cycle de l’eau. La diminution du volume d’eau disponible peut entraîner des pénuries d’eau potable, affecter les cultures agricoles et fragiliser les écosystèmes aquatiques.

Enjeux liés à l’eau et traitement médiatique de la crise environnementale

Face à ces défis, il est essentiel de prendre conscience des enjeux liés à l’eau et du rôle que chacun peut jouer pour préserver cette ressource vitale. Le traitement médiatique de la crise environnementale doit mettre en lumière les actions concrètes et les solutions pour faire face au dérèglement du cycle de l’eau.

Parmi les actions possibles, on peut citer :

  • Réduire notre consommation d’eau : en adoptant des gestes simples et écologiques comme fermer le robinet pendant qu’on se brosse les dents ou utiliser des équipements permettant de limiter le gaspillage.
  • Favoriser la récupération d’eau de pluie : pour arroser les jardins, laver les voitures ou remplir les réserves d’eau.
  • Soutenir la recherche et l’innovation : dans le domaine de l’hydrologie et des technologies permettant d’améliorer la gestion de l’eau au niveau local, régional et mondial.

En conclusion, le dérèglement du cycle de l’eau est un problème majeur dont les causes sont multiples et intimement liées au changement climatique. Il est primordial de sensibiliser la population à cette problématique afin de mettre en place des actions concrètes visant à préserver la ressource en eau pour les générations futures.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link