Les voitures thermiques seront interdites en 2035

fin des voitures thermiques

Le Parlement européen et le Conseil sont parvenus à un accord qui interdit effectivement toutes les ventes de voitures et de camionnettes thermiques d’ici à 2035, la dernière étape du bloc vers zéro émission. La décision intervient quelques jours seulement avant le début des négociations mondiales sur le climat lors de la COP27 de Charm el-Cheikh,

Aucune voiture ni camionnette à combustible fossile ne sera vendue dans l’Union européenne après 2035. La décision a été annoncée tard jeudi, alors que des représentants du Parlement européen et du Conseil européen ont frappé l’accord. L’objectif intermédiaire de la nouvelle législation prévoit une réduction de 55 % des émissions de CO2 pour les voitures neuves et de 50 % pour les camionnettes neuves d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2021. D’ici à 2035, toutes les ventes de voitures neuves à moteur à combustion seront interdites, ce qui entraînera une réduction de 100 % des émissions.

Le secteur des transports représente 30% des émissions totales de gaz à effet de serre de l’UE et près des deux tiers du pétrole utilisé dans le bloc, selon les données de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE). C’est aussi le seul secteur à avoir connu une hausse des émissions au cours des 30 dernières années, de près de 33,5 % entre 1990 et 2019.

L’accord marque la première étape de l’adoption de la Proposition législative « Fit for 55 » avancé par la Commission européenne l’année dernière – le plan de transition verte de l’UE qui vise à aligner la législation sur l’objectif de réduction de 55 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. C’est aussi une démonstration claire des engagements climatiques de l’UE avant la COP27, qui doit débuter cette semaine en Égypte.

« L’accord envoie un signal fort à l’industrie et aux consommateurs : l’Europe adopte le passage à la mobilité zéro émission. », a dit Frans Timmermans, vice-président exécutif du Green Deal européen, dans un communiqué.

L’Union européenne est effectivement la première région du monde (et pour l’instant la seule) à passer au tout électrique. Des législations similaires ont été récemment adoptées par Californie et le État de New Yorkcar les deux États américains ont annoncé qu’ils interdiraient la vente de voitures à essence d’ici 2035.

« Cette décision extrêmement ambitieuse est sans précédent », a déclaré Oliver Zipse, PDG de BMW et président de l’Association des constructeurs automobiles européens, ajoutant que l’industrie automobile européenne « est à la hauteur du défi de fournir ces voitures et camionnettes zéro émission.

Mais promouvoir les ventes de véhicules électriques ne suffira pas. Si l’Union européenne espère réussir à électrifier le secteur, elle devra investir massivement dans les énergies renouvelables, garantir l’accès aux matières premières et, surtout, construire un réseau d’infrastructures de recharge efficace, ce qui manque encore au bloc.