Ecologie : à Douai, une idée remarquable de transformation des journaux La Voix du Nord en matériaux d’isolation écologique

Depuis 2015, le couple Isabelle Hocquet et Philippe Roger dirige la brasserie L’Indigo, mais ils avaient depuis quelque temps des envies d’ailleurs. C’est ainsi que début février 2020, ils ont entamé les travaux pour créer un restaurant sur la Place Saint-Amé appelé « Le Pavillon ». Les travaux sont presque terminés et le restaurant sera prêt à accueillir ses premiers clients mardi midi.

La déco intérieure est une harmonie chic de bleu et d’ocre et Isabelle et Philippe sont très satisfaits du lieu enchanteur qu’ils vont pouvoir proposer. Mais ce n’est pas tout, car ce couple d’entrepreneurs a un projet bien plus ambitieux : ils ont l’intention de transformer les tonnes de journaux La Voix du Nord récupérés en isolant écologique.

Un isolant écologique et durable grâce aux journaux recyclés

Isabelle et Philippe veulent mettre en œuvre un projet qui allie profit et respect de l’environnement. Pour cela, ils souhaitent utiliser les journaux La Voix du Nord récupérés pour en faire un isolant écologique et durable.

Leur but est de leur donner une seconde vie non seulement en les transformant en matériau performant et écologique, mais aussi dans le cadre d’une production locale. En effet, l’objectif est de produire l’isolant directement à Douai afin d’offrir un produit local et peu polluant à moindre coût.

Une recherche menée dès cette année

Dans un premier temps, Isabelle et Philippe vont commencer à réaliser des tests pour déterminer si les journaux La Voix du Nord peuvent être effectivement utilisés en tant qu’isolant. Ces tests prendront en compte de nombreux critères techniques, notamment :

  • L’impact environnemental de la transformation des journaux en isolant.
  • Le type d’isolant obtenu.
  • Les performances thermiques et acoustiques.
  • Le coût de production.
A lire aussi  Le filtre à eau en céramique : une formidable innovation low tech pour rendre l'eau potable

Après avoir analysé les différents résultats, le couple prévoit d’investir au maximum 600 000€ pour lancer leur projet. Dans un deuxième temps, à partir de 2025, ils comptent alors produire leur isolant phare et le commercialiser auprès des professionnels et des particuliers.

Une alternative green pour les professionnels et les particuliers

Enfin, l’objectif ultime est de proposer aux professionnels et aux particuliers une alternative green et locale pour l’isolation de leurs bâtiments. Le matériau sera reconnu par l’ensemble des acteurs du secteur pour sa performance et sa qualité. De plus, en misant sur le circuit court, les coûts de production et de livraison seront extrêmement réduits.

Cette initiative est donc une formidable opportunité pour permettre aux habitants de Douai de profiter d’un isolant de qualité, fabriqué localement à partir de papier recyclé ! Un bel exemple de collaboration entre entreprise, environnement et citoyens.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link