Vêtements d’algues – la nouvelle tendance de la mode durable

vetement algue

Rendre l’industrie de la mode durable n’est pas facile, mais grâce à la nouvelle idée de fabriquer des vêtements à partir d’algues, l’avenir s’annonce prometteur.

La durabilité prend de plus en plus d’importance dans la mode et les avancées concrètes ne manquent pasLa société Algaeing , avec son projet innovant de création de vêtements à partir d’algues, en offre un exemple. Contenir l’impact d’un secteur aussi important apparaît comme un défi aussi essentiel que compliqué, mais l’avenir semble voué à réserver d’intéressantes surprises.

Vêtements d’algues

Le projet de créer des vêtements à partir d’algues est le grand objectif de la start-up Algaeing. Cette entreprise, fondée en 2016 par Renana Krebs , incarne la volonté de réunir mode et durabilité et l’intention de présenter des produits révolutionnaires. Algaeing propose donc, en premier lieu, la teinture Algaedye 3.0 totalement biodégradable et applicable sur tout tissu. En associant des algues à de la cellulose, l’entreprise est alors parvenue à obtenir une fibre textile. Suivant la recette détenue par Algaeing, les fabricants pourront développer le tissu de manière indépendante, puis le passer à l’échelle industrielle. Les algues utilisées proviennent de la société Algatech et sont cultivés dans des fermes verticales à énergie solaire.

Algues et durabilité

L’idée de fabriquer des vêtements à partir d’algues ouvre des perspectives intéressantes. L’industrie mondiale de la mode est en effet responsable de 10% des émissions mondiales de carbone et aux USA seulement 15% des tissus sont recyclés. Pour produire le coton nécessaire à un seul t-shirt, il faut 2 700 litres d’eau et ce n’est pas durable. Algaeing, avec ses projets innovants, permettrait au contraire de limiter l’énergie nécessaire à la phase de production et de réduire de 80% la consommation d’eau. De plus, l’utilisation de grands espaces ou une utilisation massive de pesticides ne seraient pas nécessaires. Enfin, les travailleurs en profiteraient, qui seraient en contact avec des matériaux naturels et non avec des produits chimiques nocifs.

Algues et nouvelles tendances

L’idée de fabriquer des vêtements à partir d’algues s’inscrit dans un contexte précis. Vollebak a déjà proposé des t-shirts créés à partir de fibres d’eucalyptus et AlgiKnit tente d’exploiter les algues pour développer des fils ressemblant à de la laine. L’attention des consommateurs à l’impact environnemental de leurs choix est croissante, mais préférer la durabilité reste coûteux. Krebs a précisé qu’une telle ligne donne une valeur ajoutée aux produits, mais cela n’est souvent pas suffisant. La pandémie a cependant, dans de nombreux cas, offert un stimulant à l’évolution. Algaeing a commencé, par exemple, à collaborer avec Avgol, un fabricant de matériel sanitaire et hygiénique et d’EPI et s’est donc étendu à un secteur sans précédent.

L’idée de fabriquer des vêtements à partir d’algues est désormais plus qu’une abstraction. Le moment du lancement commercial de ces projets semble, en effet, de plus en plus proche. La lutte contre le changement climatique doit rester une priorité pour l’humanité. La pensée que notre armure dans une telle bataille pourrait être faite avec ces algues que, si souvent, nous piétinons avec dédain, ne peut que nous faire sourire.