Alerte météo : record de température inquiétant de 44,1°C enregistré en Asie et les scientifiques prédisent que cela ne fera qu’empirer !

Selon le Centre national de prévision hydrométéorologique, une station météorologique située dans la province de Thanh Hoa, dans le centre-nord du Vietnam, a enregistré un record de température de 44,1 degrés Celsius samedi dernier. Les scientifiques estiment que ce type de phénomène extrême risque de se reproduire à l’avenir.

Nouveau record de température au Vietnam

Le chiffre de 44,1 degrés Celsius enregistré dans la province de Thanh Hoa bat le précédent record national de 43,4 degrés Celsius enregistré en 2019. Selon Nguyen Ngoc Huy, expert en science du climat, ce record est inquiétant dans le contexte du changement climatique et du réchauffement de la planète. Huy a également ajouté qu’il pense que ce record sera battu plusieurs fois et qu’il confirme l’exactitude des modèles climatiques extrêmes.

Rester en intérieur à cause des risques graves liés à la chaleur extrême

Selon les scientifiques, le réchauffement climatique aggrave les conditions météorologiques extrêmes, ce qui est démontré par l’augmentation des températures dans la ville de Danang, au centre du Vietnam. L’agricultrice Nguyen Thi Lan a expliqué que les travailleurs agricoles doivent commencer leur journée de plus en plus tôt pour éviter la chaleur, finissant leur travail avant 10 heures du matin. Bien que le climat varie du nord au sud, le Vietnam est maintenant entré dans les mois les plus chauds. Les experts en météorologie et les autorités ont donc conseillé à la population de rester à l’intérieur pendant les heures les plus chaudes de la journée dans tout le pays.

La municipalité de Danang a demandé l’aide du gouvernement pour faire face à la vague de chaleur, à la sécheresse éventuelle et au manque d’eau, selon les médias d’État. Les autorités ont également demandé à la compagnie de distribution d’eau de la ville de s’assurer que l’approvisionnement en eau pour les usages domestiques est suffisant. Samedi à midi, le centre-ville de Hanoï était presque vide, de nombreuses personnes étant restées à l’intérieur pour éviter le soleil.

A lire aussi  Climat : Les enjeux cruciaux de la détection rapide des sécheresses éclair pour lutter contre leurs effets dévastateurs

Thaïlande, Birmanie, Bangladesh également touchés

En Asie du Sud, une vague de chaleur a frappé la région pendant la majeure partie du mois d’avril, et les pays voisins ont également enregistré des températures records. L’agence météorologique thaïlandaise a signalé un record de 44,6°C dans la province occidentale de Tak, tandis qu’en Birmanie, les médias ont indiqué qu’une ville de l’est du pays avait enregistré un maximum de 43,8°C.

Dacca, la capitale du Bangladesh, située plus à l’ouest, a connu sa température la plus élevée depuis les années 1960, subissant depuis longtemps les effets du changement climatique. En Inde, les autorités météorologiques ont signalé que certaines régions du pays ont connu des températures trois à quatre degrés supérieures à la normale.

Selon un récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), chaque augmentation du réchauffement climatique accentue les risques naturels majeurs, tels que les vagues de chaleur, les précipitations extrêmes et les sécheresses.

[winamaz table= »16″]


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link