Anticiper les périodes de sécheresse grâce à la récupération d’eau de pluie

Devant les épisodes de sécheresse de plus en plus fréquent, il devient nécessaire de réfléchir à notre façon de consommer l’eau ainsi qu’à la récupérer lorsque cela est possible et éviter de la gaspiller. Le récupérateur d’eau de pluie est un équipement pratique et économique qui peut être installé facilement et entretenu aisément, offrant ainsi à tous une eau douce et de bonne qualité.

Les raisons de réfléchir à notre consommation d’eau

La récupération d’eau de pluie présente des avantages pratiques et financiers évidents. Mais elle est aussi une démarche indispensable pour d’autres raisons plus importantes. Avec le changement climatique et l’augmentation des périodes de sécheresse, il devient de plus en plus difficile de disposer de points d’eau potable de qualité et en quantité suffisante. Par conséquent, de nombreuses collectivités sont engagées dans des projets visant à installer des systèmes de récupération d’eau de pluie.

Malheureusement, nous gaspillons beaucoup d’eau potable. Par exemple, nous utilisons trop souvent une eau très pure pour des usages qui n’en nécessitent pas, comme la chasse d’eau ou le nettoyage. De plus, notre confort moderne nous conduit à consommer des quantités importantes d’eau. En moyenne, chaque personne consomme 143 litres d’eau par jour, et seulement 1 % est bue. Cela revient à environ 580 € par an pour une famille de 4 personnes.

Les nombreux avantages de la récupération d’eau de pluie

La récupération d’eau pluviale présente de nombreux avantages : elle permet d’utiliser gratuitement de l’eau, de réduire sa facture d’eau et de disposer d’une eau douce de qualité à température ambiante. Elle offre également une autonomie en matière de ressources en eau, et permet de faire des économies intelligemment sans compromettre le confort.

A lire aussi  Découvrez les meilleures façons de stocker, conserver et optimiser votre compost pour un jardin fertile

De plus, elle permet d’éviter les restrictions à la consommation d’eau, de ne pas gaspiller d’eau potable pour des usages inutiles, de réduire l’utilisation de produits ménagers, de prolonger la durée de vie des équipements ménagers et de faire une action concrète de développement durable. Enfin, elle permet d’être un citoyen responsable et de limiter les risques d’inondation.

Les utilisations possibles de l’eau pluviale

L’eau de pluie est une eau douce d’une qualité relativement bonne, mais qui ne peut pas être considérée comme une eau potable. En fonction de la région et de la toiture, elle peut contenir différents polluants, tels que des matières organiques, des micro-organismes, des pesticides, des nutriments, de l’acidité, des polluants chimiques, comme le cuivre, le plomb, le zinc, le chrome, le fer, le manganèse et des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

Avant de choisir un récupérateur d’eau de pluie, il est important de déterminer à quoi vous l’utiliserez. Elle peut être employée pour arroser un jardin, laver une voiture, le mobilier de jardin, le cabanon, la terrasse, etc. Elle peut aussi être utilisée pour remplir la chasse d’eau, laver à la machine ou à la main et remplir un bassin d’agrément.

Comment récupérer l’eau pluviale

Le récupérateur d’eau de pluie vise à collecter gratuitement l’eau de pluie qui tombe sur les toits de votre propriété et de ses dépendances. Cette eau peut être utilisée à diverses fins, telles que l’arrosage du potager, le lavage de la voiture ou l’alimentation d’un bassin ou d’un système domestique.

Le système de récupération d’eau de pluie est composé de gouttières installées sur les toits des bâtiments et qui drainent l’eau vers une cuve de stockage. Celle-ci peut être aérienne ou enterrée. Vous pouvez alors utiliser l’eau stockée à l’aide d’un robinet placé au bas du réservoir pour remplir un arrosoir, ou bien installer un système d’arrosage automatique grâce à la gravité. Vous pouvez également utiliser une pompe électrique pour distribuer l’eau des gouttières, ce qui vous permettra d’installer un tuyau d’arrosage ou des canalisations entrant dans votre maison.

A lire aussi  Découvrez comment cette pratique sportive est devenue un véritable mouvement écologiste très bénéfique pour la santé et pour la planète

Comment purifier l’eau collectée

Afin d’obtenir une eau plus pure collectée, il est conseillé d’installer des filtres ou des grilles en amont de la cuve. Les grilles peuvent retenir les feuilles mortes et autres débris végétaux qui se trouvent dans la gouttière. Il est également possible de mettre des filtres entre la descente du toit et la cuve. Cela peut éviter le besoin d’élaguer les branches des arbres à proximité des toits pour limiter les déchets végétaux dans les gouttières.

Pour que l’eau de pluie soit considérée comme potable et propre à la consommation alimentaire, il est nécessaire de faire de la purification et de l’analyse de l’eau. Malheureusement, cette démarche est coûteuse et peu rentable.

Enfin, afin d’éviter les débordements du récupérateur d’eau, un système de trop-plein doit être mis en place pour relier la cuve au réseau d’évacuation des eaux pluviales.

 


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link