Destruction massive des haies en France : un rapport ministériel alarmant révèle la situation critique de la biodiversité !

Un rapport du ministère de l’Agriculture, révèle que les haies, qui sont des réserves importantes de biodiversité, sont en danger. Chaque année, des milliers de kilomètres de ces formations végétales disparaissent dans les campagnes françaises, et les programmes de plantation actuels ne suffisent pas à stopper cette tendance.

Une destruction qui s’accélèrent inexorablement

Depuis 1950, environ 70 % des haies ont disparu des bocages français en raison du « remembrement » des terres agricoles et de la mécanisation de l’agriculture.

La destruction des haies s’est même accélérée ces dernières années, avec 23 571 kilomètres de haies détruits chaque année entre 2017 et 2021, contre 10 400 km/an entre 2006 et 2014. Bien que les politiques de plantation permettent de créer environ 3 000 km de haies par an, elles ne compensent pas la perte totale.

Les haies : une solution précieuse pour lutter contre le réchauffement climatique

Les haies sont pourtant considérées comme une solution précieuse face aux aléas climatiques de plus en plus fréquents, car elles protègent le bétail du vent et offrent une source d’ombre, luttent contre l’érosion, abritent de nombreuses espèces, retiennent l’eau et stockent le carbone.

Le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a annoncé sur Twitter qu’il lancerait une concertation pour élaborer un « pacte en faveur de la haie ».

Des initiatives pour protéger les haies

France Nature Environnement a récemment lancé une campagne intitulée « Sentinelles de la haie » dans les Pays de la Loire, qui se déroule du 15 mars au 15 juin. Cette initiative vise à sensibiliser le public à la protection des haies, qui sont une composante historique du paysage et un élément clé de la biodiversité.

A lire aussi  Le filtre à eau en céramique : une formidable innovation low tech pour rendre l'eau potable

La campagne met particulièrement l’accent sur la période de nidification, durant laquelle la protection des haies est d’autant plus importante. L’objectif de la campagne est de dresser un état des lieux des haies en France, en identifiant les atteintes qui leur sont causées (comme les arrachages, les coupes à ras, les élagages en pleine nidification, la destruction de talus) ainsi que les initiatives visant à les protéger.

Une campagne pour recenser les bonnes et les mauvaises pratiques

Pour participer à la campagne, il suffit de prendre des photos des haies et de noter des informations telles que le nombre de mètres de haies concernés, le type de dégradation environnementale observée (arrachage de la haie, destruction du talus, coupe à blanc, élagage en pleine nidification) et les initiatives favorables à l’environnement (mesures de protection, progression des haies).

Ensuite, les signalements peuvent être mentionnés sur le site web « Sentinelles de la nature ». Les initiatives positives menées par les collectivités, les agriculteurs et les associations sont également recensées. Si besoin, il est possible de contacter les associations locales du mouvement FNE ou de prendre contact directement avec le référent régional, Benjamin, à l’adresse suivante : b.hogommat@fne-pays-de-la-loire.fr.

[winamaz table= »15″]


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link