Révolutionnez votre assainissement avec la phytoépuration : une méthode naturelle et efficace assainir nos eaux usées

Les rivières et les cours d’eau sont pollués par des substances chimiques et organiques, en particulier à cause des eaux usées domestiques. Ainsi, pour protéger l’environnement et sauvegarder l’approvisionnement en eau potable, l’État français impose aux propriétaires non raccordés au tout-à-l’égout un système d’assainissement non collectif (ANC). Une méthode plus naturelle est proposée depuis quelques années : la phytoépuration. Dans ce guide, nous vous expliquons comment fonctionne cette technologie innovante et durable.

Qu’est-ce que la phytoépuration ?

La phytoépuration est une technique qui permet de traiter les eaux usées issues des installations domestiques. Il s’agit d’un processus réalisé grâce à des plantes, qui absorbent et traitent les déchets issus de l’utilisation de l’eau. En France, Aquatiris, basée à Bréal-sous-Montfort, propose des jardins d’assainissement écologiques qui ont gagné en popularité ces dernières années. L’entreprise a pour objectif d’installer 3 000 de ces systèmes d’ici à 2023.

Comment fonctionne la phytoépuration ?

Le processus de phytoépuration se divise en trois étapes distinctes :

1. Le prétraitement

Cette première étape consiste à retenir les microparticules à la surface de l’eau grâce à des minéraux et des racines.

2. Le traitement des composés chimiques

Cette étape utilise des plantes spécialement sélectionnées pour leurs capacités à absorber les nitrates, phosphates et métaux contenus dans l’eau.

3. Le traitement biologique de l’eau

Enfin, les bactéries présentes dans l’eau décomposent le compost et nourrissent les plantes de l’écosystème. Une fois les trois étapes complétées, l’eau est considérée comme épurée et peut être rejetée dans le milieu naturel sans risque.

Pourquoi choisir la phytoépuration ?

Il existe plusieurs avantages à choisir la phytoépuration pour traiter les eaux usées domestiques. Voici les principaux :

  • Efficacité : cette technique s’est montrée très efficace pour décontaminer l’eau.
  • Facilité d’entretien : contrairement à une fosse sceptique classique, qui demande des contrôles réguliers, les systèmes de phytoépuration ne requièrent pas d’entretien coûteux et chronophage.
  • Economique : l’investissement initial peut paraître important, mais à long terme il s’avère très intéressant puisque le système de phytoépuration reste rentable pendant plusieurs années.
  • Écologique : ce système totalement naturel est très respectueux de l’environnement, ce qui permet de contribuer à la sauvegarde des ressources en eau.
A lire aussi  Transformez votre balcon en un écosystème végétal avec ces astuces de permaculture urbaine !

Installation d’un système de phytoépuration

Lorsqu’un foyer décide d’installer un système de phytoépuration, il doit obtenir une autorisation administrative. Pour ce faire, le propriétaire doit soumettre son projet à la mairie et à la commission départementale des installations classées (CDIC), qui délivrera l’autorisation après examen du dossier. Une fois ces procédures administratives terminées, un professionnel qualifié prend le relai et installe le système sur le terrain.

La phytoépuration est une technique très prometteuse pour traiter les eaux usées domestiques. Ses avantages sont multiples, notamment en termes d’efficacité, de facilité d’entretien, d’économies et de respect de l’environnement. Si vous souhaitez installer un tel système dans votre habitation, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre mairie et de la CDIC afin de respecter les règlements en vigueur.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link