Changement d’heure : Les origines de cette mesure et ses effets sur l’environnement

Cette nuit, nous avons remonter nos horloges d’une heure pour passer à l’heure d’été, une pratique mise en place il y a près de 50 ans afin de réduire la consommation d’énergie. Néanmoins, est-ce toujours une bonne solution ? Des scientifiques ont étudié cette question.

Pourquoi cette mesure a-t-elle été mise en place ?

En France, le changement d’heure a été instauré en 1976. Chaque année, et même deux fois par an, cette question est posée. Les partisans de l’heure d’été notamment rappellent qu’elle a été mise en place il y a près de 50 ans dans le but de réaliser des économies d’énergie, en allumant nos lumières d’intérieur plus tôt le soir. Certains opposants estiment que ces économies sont infimes.

Cependant, des chercheurs du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa, Suisse) suggèrent que ces économies pourraient être plus importantes si l’on prend en compte non seulement l’éclairage, mais aussi la consommation globale d’énergie des bâtiments.

Des études montrent que le changement d’heure est efficace pour économiser de l’énergie

Les chercheurs ont effectué des simulations pour prévoir les besoins en chauffage et en climatisation dans différentes régions climatiques, prenant en compte les conditions météorologiques actuelles et les prédictions pour les années à venir jusqu’en 2050. Il est indispensable de tenir compte des changements climatiques pour anticiper correctement les consommations d’énergie d’un bâtiment, avec et sans heure d’été.

Selon Massimo Fiorentini, chercheur du laboratoire « Urban Energy Systems », le passage à l’heure d’été permet une réduction considérable des besoins en énergie de refroidissement d’un immeuble de bureaux, allant jusqu’à 6 % – à condition que la climatisation soit diminuée ou mise hors service lorsque les bureaux sont vides.

A lire aussi  Créer votre propre espace de compostage à la maison : un guide étape par étape

Cependant, cela peut aussi entraîner une hausse des besoins en chauffage de 4,4 %, car les heures de travail commencent plus tôt le matin. Mais étant donné que plus d’énergie est nécessaire pour le refroidissement que pour le chauffage en été, le changement d’heure a globalement des conséquences positives sur le bilan énergétique d’un bâtiment.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link