France : comment redevenir autonome grâce au made in France et à la relocalisation

made-in-france-autonomie-relocalisation

Suite à la crise sanitaire, la consommation made in France est en hausse. Dans le but de soutenir les emplois et l’artisanat français, les consommateurs se sont tournés vers des produits nationaux. Mais le made in France est également un moyen de relocaliser la production et de favoriser l’autonomie du territoire. On vous en dit plus.

Le made in France et l’autonomie française : comment y arriver ? 

Autonomie économique et sociale

Aujourd’hui, il est possible de développer une autonomie économique en privilégiant les chaînes de production française et éviter de se rendre à l’extérieur. Ceci influe directement et positivement sur les emplois, le bien-être salarial et la qualité d’un produit par la sauvegarde d’un savoir-faire. La main-d’œuvre française étant plus chère, les coûts d’achats peuvent augmenter, cependant, une production locale supprime des intermédiaires et permet ainsi de baisser significativement les coûts de transports.

Autonomie alimentaire 

La France est une nation d’agriculture et les consommateurs semblent vouloir privilégier toujours plus des produits locaux. Lors de la crise sanitaire, on a vu notamment le développement de drives fermiers pour inciter les familles à consommer proches de leur domicile. Cependant, des disparités existent entre les différentes régions françaises et le nombre d’agriculteurs est constamment en baisse. De plus, la production alimentaire nationale reste dépendante d’énergies fossiles importées de l’extérieur. Il apparaît donc essentiel de développer l’autosuffisance alimentaire par région et de favoriser une consommation locale et de saison. Ceci pour relancer les circuits courts et les emplois agricoles. 

Autonomie énergétique

Pour avancer vers une autonomie complète, des alternatives aux ressources énergétiques seraient nécessaires. Aujourd’hui, une majorité de ces dernières arrive en effet de l’extérieur. En parallèle des enjeux environnementaux, avec la baisse annoncée des émissions de carbone d’ici 2030, le développement des énergies renouvelables et d’alternatives aux énergies fossiles apparaissent comme des solutions nécessaires pour l’avenir. 

Le made in France : qu’est-ce que c’est réellement ? 

Un produit est caractérisé de made in France lorsque ce dernier est considéré tout simplement comme fabriqué en France ou du moins sa majeure partie. C’est un marquage d’origine qui aide les consommateurs à identifier la provenance géographique d’une marchandise. En ce qui concerne les denrées alimentaires, il est obligatoire en France d’indiquer ce dernier, de par les règles sanitaires. Pour les autres types de marchandises, le marquage d’origine est optionnel. Cependant, un grand nombre d’entreprises l’ajoute et son utilisation est en nette hausse dernièrement. Le made in France permet en effet d’ajouter au produit en question un gage de qualité, mais également de consommation responsable.

Les avantages et inconvénients du made in France 

Privilégier les circuits courts lors de ses achats est générateur de nombreux bénéfices. C’est tout d’abord un enjeu social qui favorise les emplois français et valorise le savoir-faire des artisans nationaux. Préférer le made in France, c’est aussi consommer responsable et éviter le transport de matériaux dans le monde entier, ou encore soutenir des conditions de travail justes. L’inconvénient du made in France reste néanmoins son prix, qui peut parfois être plus élevé.