L’élévation du niveau de la mer menace une maison côtière sur 10 dans les décennies à venir

Une recherche récente a révélé que 10 % des maisons situées en bord de mer seront susceptibles d’être inondées d’ici 2100. Les régions et les villes côtières les plus menacées par la montée des eaux sont identifiées.

Obligation des agents immobiliers

Depuis le 1er janvier 2003, les agents immobiliers et les particuliers qui mettent en vente un bien immobilier situé sur le littoral sont dans l’obligation de déclarer aux acheteurs les risques futurs que le bien pourrait subir en raison du changement climatique. Cela comprend notamment la montée des eaux qui pourrait avoir lieu d’ici à 2050 ou 2100, même si le bien n’était pas classé en zone inondable au moment de l’achat. Il faut en effet prendre en compte plusieurs mécanismes, dont l’érosion de la calotte glaciaire, qui contribuent à l’élévation du niveau de la mer.

La montée des eaux s’accélère

D’après l’étude Immobilier et climat, le marché français face à l’élévation du niveau de la mer, publiée par le cabinet Callendar – Climate Intelligence, a permis d’identifier les zones à risques en France au cours des prochaines décennies. Selon le 6e rapport d’évaluation du Giec, le niveau moyen de la mer a augmenté de 20 cm entre 1901 et 2018 et son rythme d’élévation va se poursuivre. Dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier, la question de l’augmentation future du niveau de la mer est donc essentielle et devra être prise en compte.

De nombreuses habitations côtières menacées

Selon une étude réalisée par Callendar, plus de 16 millions de transactions immobilières ont été conclues entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2021. À l’aide des différents scénarios climatiques du Giec, l’étude a déterminé que 13 à 20 000 biens pourraient devenir inondables avant 2050. Un bien est déclaré inondable si la probabilité d’être touché par une inondation est supérieure ou égale à 10 % par an.

A lire aussi  Emission de CO2 : Carrefour doit clarifier sa comptabilisation d'émissions de gaz à effet de serre

Dans le pire des scénarios, ce chiffre pourrait atteindre 150 000 biens inondables en 2100. De plus, 6 000 à 9 000 biens vendus ces cinq dernières années pourraient être submergés à marée haute d’ici 2050. Un bien est considéré comme submergé si son élévation est inférieure au niveau moyen de la mer, additionné de la hauteur moyenne des marées.

Les régions les plus touchées par l’élévation du niveau de la mer

La région nord-ouest de la France est prévue pour être la plus à risque pour les inondations dans les prochaines années. Les zones les plus susceptibles à ces inondations sont l’embouchure de la Seine, la côte Atlantique et, dans une moindre mesure, la côte méditerranéenne.

Les villes les plus affectées par ce phénomène sont Le Havre, Caen, Bordeaux, Arcachon, Deauville, Bayonne, Toulon et Sète. Selon le cabinet Calendar, 3,6 % des biens vendus entre 2016 et 2021 au Havre deviendront inondables d’ici 2050. Dans le scénario le plus pessimiste, près d’une propriété côtière sur 10 pourrait être inondable en 2100.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link