Révolution écologique à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol : Suppression de 100 000 vols de nuit et de jets privés pour réduire les émissions de CO2 et les nuisances sonores

Le directeur général de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol (Pays-Bas) a déclaré que les vols de nuit et les jets privés seront bientôt interdits dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les nuisances sonores. Selon un communiqué, les avions ne seront plus autorisés à décoller entre minuit et 6 heures du matin, et ne pourront atterrir avant 5 heures du matin.

Réduire les émissions de CO2 et les nuisances sonores

Le PDG du groupe Royal Schiphol, Ruud Sondag, a déclaré que les changements concernant l’interdiction des vols de nuit et des jets privés seront mis en place à partir de 2025-2026. Il a également souligné que la seule solution pour l’aéroport est de devenir plus silencieux et plus propre rapidement. Pendant trop longtemps, l’accent a été mis sur la croissance au détriment des coûts environnementaux, selon le PDG.

L’aéroport de Schiphol a annoncé l’interdiction des vols de nuit afin de résoudre les plaintes récurrentes liées au bruit dans les environs de l’aéroport. Cette interdiction entraînera l’élimination de 100 000 vols par an, ce qui permettra d’instaurer la paix dans la région. Les jets privés seront également interdits car ils produisent une quantité disproportionnée de nuisances sonores et d’émissions de CO2 par passager, soit environ 20 fois plus qu’un vol régulier.

Suppression de 440 000 vols en 2 ans

En novembre 2022, la police néerlandaise a procédé à l’arrestation de plusieurs centaines de militants écologistes qui s’étaient introduits sur le tarmac de l’aéroport pour y faire du vélo et bloquer les jets privés afin d’empêcher leur décollage. En juin de l’année dernière, les Pays-Bas avaient annoncé leur intention de réduire le nombre de vols à l’aéroport de Schiphol à 440 000 par an d’ici 2024.

A lire aussi  La colère et la peur font descendre la jeunesse dans la rue contre l'inaction climatique du gouvernement

Les compagnies aériennes telles que KLM, Delta et EasyJet ont vivement réagi à cette nouvelle et ont annoncé en mars 2023 qu’elles allaient poursuivre le gouvernement néerlandais en justice pour protester contre cette mesure. La décision de l’aéroport de Schiphol d’interdire les vols de nuit et les jets privés n’a donc pas été bien accueillie par les acteurs du transport aérien.

[winamaz table= »23″]


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link