Compostez chez vous : comment faire un compost de qualité pour améliorer votre jardin et préserver l’environnement ?

Le gouvernement français s’engage de plus en plus dans la réduction des déchets et la promotion du recyclage. Dès le 1er janvier 2024, chaque foyer devra être équipé d’un bac à compost, afin de favoriser le tri des déchets organiques et leur valorisation. Certaines communes ont déjà commencé à mettre en place des dispositifs de collecte sélective et de distribution de composteurs domestiques.

Pourquoi faire un compost chez soi ?

Le compost est une solution écologique et économique pour valoriser les déchets organiques issus de la cuisine et du jardin. En effet, il permet de recycler ces déchets tout en obtenant un engrais naturel riche en nutriments pour améliorer la structure et la vie biologique du sol. Le compostage domestique contribue ainsi à réduire la quantité de déchets produits par les ménages et à limiter l’utilisation d’engrais chimiques.

High angle view of organic rubbish in compost bin on wooden table

Les avantages du compost pour les plantes

  • Amélioration de la structure du sol
  • Favorise l’activité microbiologique
  • Apport en nutriments essentiels pour la croissance des plantes
  • Permet de remplacer les engrais chimiques
  • Peut servir de terreau pour les plantes en pot

Les étapes pour réaliser un compost de qualité

1. Choisir l’emplacement et le type de composteur

Pour commencer, il est important de choisir un emplacement adapté à la mise en place d’un composteur domestique. Il doit être placé sur un sol naturel, à l’abri du vent et des fortes pluies, mais suffisamment aéré et ensoleillé. En ce qui concerne le composteur, plusieurs modèles sont disponibles sur le marché, tels que le bac à compost en bois ou en plastique, le silo à compost, ou encore le lombricomposteur pour les petits espaces.

A lire aussi  Découvrez le secret ancestral des jardiniers écolos : le purin de prêle. Voici comment il peut transformer votre jardin en un paradis verdoyant !

2. Préparer le fond du composteur

Une fois l’emplacement choisi et le composteur installé, il faut préparer le fond du composteur avec une couche de matériaux grossiers, tels que des branches coupées ou des morceaux de cartons, afin de faciliter l’aération et le drainage. Cette couche doit avoir une épaisseur d’environ 20 cm.

Compostage

3. Ajouter les déchets organiques

Le compostage repose sur l’équilibre entre les déchets « verts » (humides et riches en azote) et les déchets « bruns » (secs et riches en carbone). Voici quelques exemples de déchets à intégrer dans votre compost :

  • Déchets verts : épluchures de légumes et de fruits, marc de café, sachets de thé, herbe coupée, feuilles vertes…
  • Déchets bruns : feuilles mortes, paille, sciure, copeaux de bois, carton non imprimé, coquilles d’œufs écrasées…

Il est important de bien mélanger les déchets verts et bruns pour favoriser une décomposition rapide et homogène. Les couches successives doivent être régulières et épaisses d’environ 10 à 20 cm.

4. Assurer l’aération et l’humidité du compost

Pour obtenir un bon compost, il est essentiel de maintenir une bonne aération et une humidité adaptée. Pour ce faire, il faut remuer régulièrement le compost avec une fourche ou un aérateur de compost. L’humidité doit être similaire à celle d’une éponge essorée : ni trop sèche, ni trop humide. Si besoin, ajoutez de l’eau en petite quantité ou des déchets bruns pour ajuster l’humidité.

Compost

Quand et comment utiliser son compost ?

Après environ 6 à 12 mois de maturation, votre compost sera prêt à être utilisé. Il doit avoir une texture grumeleuse, une couleur brun foncé et une odeur agréable de terre humide. Voici quelques conseils pour bien l’utiliser :

  • Épandre une couche de 2 à 5 cm de compost sur vos massifs de fleurs, arbustes, potager ou pelouse
  • Incorporer le compost dans la terre lors de la plantation d’arbres, arbustes ou légumes
  • Utiliser le compost comme terreau pour vos plantes en pot en le mélangeant à du terreau classique
A lire aussi  Plantes tolérantes à la sécheresse : Cultivez un jardin productif même en cas de pénurie d'eau

En suivant ces étapes simples et efficaces, vous pourrez valoriser vos déchets organiques tout en obtenant un engrais naturel de qualité pour votre jardin. Alors n’hésitez plus, lancez-vous dans le compostage domestique et participez activement à la préservation de notre environnement !

 


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link