Découvrez les meilleures façons de stocker, conserver et optimiser votre compost pour un jardin fertile

Vous avez déjà fait l’apprentissage de la fabrication du compost ? Et maintenant, vous cherchez à savoir comment le conserver convenablement, étant donné que vous en avez en trop ? Vous êtes à la bonne adresse. Nous vous proposons quelques méthodes pour stocker et conserver votre compost, aussi appelé amendement, dans cet article.

Le compostage, un geste éco-responsable très efficace

En compostant, vous contribuez à la sauvegarde de l’environnement. Les déchets alimentaires, les déchets verts et les papiers et cartons peuvent être réutilisés pour augmenter la fertilité de votre jardin ou potager sans avoir recours aux produits chimiques. Par exemple, vous pouvez recycler des épluchures de fruits et légumes, des coquilles d’œufs, du marc de café, des feuilles mortes, des résidus de taille et de la tonte de gazon. Le compostage est donc un geste écologique très efficace.

Compostage

4 manières de conserver votre compost

Stocker le compost au sol est la méthode la plus simple.

Il suffit de l’entasser dans un coin de votre jardin. Pour le protéger de la pluie, du soleil et de la neige, il faut le couvrir d’une bâche imperméable. Vous pouvez ajouter du nouveau compost au tas à tout moment et bénéficier ainsi de plus d’éléments nutritifs provenant des moulages des vers.

Enterrer le compost est une méthode de stockage pratique et avantageuse.

Elle maintient la qualité du compost à travers l’activité microbienne du sol, et les vers qui y vivent sont très bénéfiques pour son amendement. Leurs déjections augmentent la concentration en nutriments et empêchent le dessèchement. Pour récupérer le compost, il suffit de le déterrer. Cela permet de profiter de ses avantages sans avoir à supporter un tas disgracieux dans l’espace extérieur.

A lire aussi  L'impact environnemental de notre consommation de viande est considérable. Comment y remédier?

Conserver votre compost dans des sacs spécialement conçus pour cela

Disponibles dans les magasins de jardinage, ces contenants sont percés et permettent à l’air de circuler. Vous pouvez aussi utiliser des sacs à ordures en plastique et les percer vous-même. Assurez-vous de ne pas les fermer trop hermétiquement pour éviter la stagnation de l’air. Gardez les sacs de compost à l’ombre et vérifiez leur teneur en humidité de temps en temps. Retournez les sacs régulièrement et arrosez-les si nécessaire.

Stocker vos extras de compost dans un bac.

Utilisez le bac dans lequel vous l’avez produit. Il est important de perforer le bac afin de permettre une bonne circulation d’air et ainsi maintenir le compost en bon état.

Compost en bac

Temps de conservation et d’optimisation du compost

Il est recommandé de ne pas conserver le compost plus de 3 ou 4 mois pour maintenir sa qualité d’amendement. Au cours des 12 à 16 semaines qui suivent le processus de compostage, le compost est à son sommet et très actif. Après ce laps de temps, sa qualité diminue mais il peut toujours être utilisé sur les potagers, même après un ou deux ans de stockage.

Si vous remarquez des odeurs désagréables émanant de votre amendement, cela signifie qu’il est déséquilibré. Pour corriger cela, ajoutez plus de matières brunes telles que du carton, des feuilles sèches ou de la paille, qui absorberont l’excès d’humidité et aideront à rétablir l’équilibre du compost. Mélangez ensuite le compost avec une fourche ou une pelle pour bien l’aérer.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link