Eco-anxiété chez 7 jeunes sur 10 qui veulent des actions pour changer la donne
Eco-anxiété enfant action
Table des matières

Plus des deux tiers des enfants âgés de 7 à 12 ans s’inquiètent du changement climatique, révèle une nouvelle enquête. L’inquiétude concernant l’état de la planète est en hausse et les jeunes y sont particulièrement sensibleL’enquête menée par la start-up d’éco-épicerie Modern Milkman a révélé que 71% des enfants nés entre 2010 et 2015 sont de plus en plus préoccupés par les changements environnementaux. Plus d’un quart (27 %) des 1000 répondants ont cité l’impact sur les animaux comme étant leur préoccupation principale. Une personne sur cinq (19 %) craint la pollution plastique. Près d’un cinquième des enfants sont inquiets pour la hausse des températures.

« Les résultats montrent que les défis environnementaux ont un effet prépondérant sur les enfants d’aujourd’hui. Cela prouve l’importance d’éduquer les communautés sur les actions qu’elles peuvent entreprendre pour protéger notre planète« , a déclaré Simon Mellin, PDG et fondateur de Modern Milkman. .

Que pensent les jeunes de la crise climatique ?

La crise du climat peut être accablante. Les statistiques brossent souvent un tableau désastreux de la trajectoire de la Terre. L’ONU a averti : les engagements climatiques existants ne fournissent « aucune voie crédible » pour empêcher les températures d’augmenter de 1,5 degré au-dessus des niveaux préindustriels. Les inondations et les incendies meurtriers sont en augmentation. Tandis que les populations mondiales d’animaux sauvages ont diminué de 70 % depuis 1970.

Présenté avec ces faits, il est facile de sombrer dans éco-anxiété. Les études précédentes ont prouvé que cette détresse est accentuée chez les enfants et la nouvelle enquête le confirme. Mais cela suggère aussi que les jeunes croient en leur propre pouvoir pour faire la différence. La grande majorité (85 %) pense qu’il est de la responsabilité de chacun de s’attaquer au problème. Neuf sur dix (91 %) pensent que les actions personnelles peuvent avoir un impact positif. Parmi ceux-ci, 64 % croient en la réutilisation et au remplissage des emballages.

Les débris de plastique mettent des millions d’années à se décomposer. Sur les 10 milliards de tonnes créées depuis son invention, 6 milliards de tonnes se retrouvent dans des décharges ou polluent l’environnement. Cela a un impact dévastateur sur la faune. Plus de 90% des oiseaux de mer du monde ont du plastique dans le corps. « La pollution plastique a été citée comme l’une des trois principales préoccupations environnementales, en particulier la façon dont cela affecte nos océans », a déclaré Mellin.

La start-up  affirme avoir économisé plus de 59 millions de bouteilles en plastique à ce jour grâce à son programme de réutilisation et de remplissage des bouteilles de lait.

Comment pouvons-nous aider les enfants à faire face à l’éco-anxiété?

Les adultes ont un rôle à jouer pour inciter les enfants à agir sur le climat, selon la recherche. La génération Alpha (46%) cite Sir David Attenborough comme sa principale source d’inspiration. L’école, l’enseignant (37 %) et la famille (23%) sont considéré comme les plus grands éducateurs pour s’attaquer aux problèmes environnementaux après Sir David Attenborough.

Les enfants hériteront du monde créé par l’activisme climatique d’aujourd’hui. Il est donc crucial que les dirigeants les écoutent. Ces dernières années ont vu des développements positifs dans cette direction. Cette année, lors de la COP27, les enfants et les jeunes avaient pour la première fois leur propre pavillon dédié.

De nombreux jeunes sont profondément passionnés par la planète, comme en témoigne le mouvement « Fridays for Future » de Greta Thunberg qui a vu des millions d’enfants et adolescents sortir de l’école depuis qu’elle a commencé.

Nos autres articles