Forage pétrolier en Alaska : les conséquences dévastatrices du controversé projet Willot approuvé par l’administration de Joe Biden

La Maison Blanche aux États-Unis a donné son aval au projet très controversé Willow, qui cherche à exploiter le pétrole dans l’Alaska et qui a suscité de nombreuses critiques. Cette initiative prévoit la production de 576 millions de barils de pétrole pendant environ 30 ans, et engendrera une émission de 239 millions de tonnes de CO2 par la suite.

Lundi 13 mars, Joe Biden et son administration donnent leur accord pour le projet Willow de ConocoPhillips, une grande entreprise pétrolière située en Alaska. Les opposants à ce projet, en particulier les défenseurs de l’environnement, avaient mis en place une campagne pour pointer les conséquences destructrices de celui-ci pour l’environnement.

Le ministère de l’Intérieur américain, responsable des terres fédérales aux États-Unis, a réduit le projet à trois zones de forage, contre les cinq demandées à l’origine par l’entreprise. Malgré la promesse faite par le président démocrate de ne pas autoriser de nouveaux forages pétroliers et gaziers sur des terres fédérales, l’exploration pétrolière aura lieu dans le nord-ouest de l’Alaska, sur des terres appartenant à l’Etat américain.

Le projet autorisé produira 576 millions de barils de pétrole sur une période approximative de trente années, selon le rapport du ministère. De plus, cela engendrera indirectement l’émission de 239 millions de tonnes de CO2, ce qui représente l’équivalent des émissions annuelles de 64 centrales à charbon selon le calculateur de l’Agence de Protection de l’Environnement des États-Unis (EPA). Pour mettre ceci en perspective, l’EPA a mesuré des rejets totaux de CO2 de 5,9 milliards de tonnes en 2020 aux États-Unis.

A lire aussi  Du poulet cultivé en laboratoire autorisé à la vente pour la première fois aux États-Unis

Le gouvernement américain, soucieux de répondre aux attentes des défenseurs de l’environnement, a annoncé que des mesures supplémentaires seraient mises en place pour protéger une grande zone de la réserve nationale de pétrole. De plus, il a précisé son intention de rendre permanente l’interdiction de tout forage dans l’océan Arctique, adjacent à cette réserve.

Les partisans du projet Willow voient en lui une possibilité de créer des emplois et de contribuer à l’autonomie énergétique des Etats-Unis. Cependant, les associations environnementales prévoient une catastrophe climatique à venir. Lundi, l’organisation Sierra Club a déclaré que Willow sera l’une des plus grandes exploitations de pétrole et de gaz sur des terres publiques américaines et que la pollution carbone qu’il générera en résultera aura des répercussions dévastatrices sur les populations, la faune et le climat. On subira les conséquences pendant des décennies.

Une opposition vigoureuse s’est manifestée sur le réseau social TikTok ces derniers jours, avec des vidéos et une pétition en ligne qui a recueilli plus de 3,2 millions de signatures. La controverse entourant le projet Willow a commencé il y a des années. Il a été approuvé par l’administration Trump, mais une décision de justice en 2021 a mis un terme temporaire à cette autorisation et le gouvernement a été invité à procéder à une nouvelle évaluation.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link