Découvrez ce qui se passe dans vos haies, il existe un véritable écosystème très fragile

Il est très important de protéger les haies, qui sont un véritable écosystème. Elles offrent un refuge et un garde-manger à la faune sauvage, et sont en plus un moyen de limiter l’érosion des sols et de faciliter le drainage et le filtrage des eaux de pluies. C’est pourquoi il est fortement déconseillé de tailler sa haie entre le 15 mars et le 31 juillet, période de reproduction de la faune sauvage. Dans les campagnes, cet acte est même interdit par un arrêt préfectoral, même si les particuliers ne sont pas directement concernés par ces arrêtés.

Protéger la faune sauvage en protéger son habitat

Alors que les beaux jours arrivent, il est vivement déconseillé de prendre son sécateur et d’aller tailler sa haie ou débroussailler le fond du jardin pour « faire propre ». En effet, selon les arrêtés préfectoraux, ces travaux sont interdits dans les champs, en campagne, le long des routes et sur le domaine public, du 15 mars au 31 juillet, en Alsace et dans d’autres départements de l’Hexagone. La raison de cette interdiction est liée à l’enjeu de biodiversité : pour permettre à la faune sauvage de mener à bien sa saison de reproduction, tous travaux d’entretien, d’arrachage et d’élagage doivent être suspendus.

Malgré le fait que les jardins particuliers ne sont pas concernés par cet arrêté, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) Alsace recommande de ne pas tailler les haies en ce moment. Elles offrent des abris pour les oiseaux et leurs nids, une nourriture abondante et un refuge contre les prédateurs en raison des ronces qu’elles abritent. Ces arrêtés ont été créés pour réparer les dommages causés aux haies à l’époque 1950-1960, notamment dans les zones rurales. C’est pourquoi on peut voir de vastes parcelles sans aucun arbre ou arbuste.

A lire aussi  Construction et décoration : découvrez ces précieuses astuces pour réussir votre démarche écoresponsable

De nombreux animaux mutilés

La haie des villes comme celle des champs représente un vaste écosystème riche en biodiversité. Selon Cathy Zell, cette précieuse biodiversité est plus visible au printemps et en été, car elle abrite plusieurs espèces d’animaux, notamment les écureuils, les levrauts, les oiseaux et les insectes. Certaines espèces, comme la fauvette grisette, la linotte mélodieuse, le troglodyte mignon et l’alouette lulu, ne nichent nulle part ailleurs qu’au sein des haies. Malheureusement, certaines de ces espèces sont en déclin et menacées.

La LPO recommande de ne pas « faire propre » dans son jardin en ce moment de l’année, car les animaux ont une urgence de reproduction. Certains oiseaux vont même chercher des endroits pour construire leurs nids. Si l’on intervient à ce moment-là, les destructions peuvent être directes. Au centre de soin, on a déjà des petits écureuils et des levrauts scalpés par des outils de jardinage. Ainsi, si l’on doute, mieux vaut ne rien faire. Le mieux est de ne pas jardiner du tout une petite parcelle du terrain pour accueillir la faune sauvage.

Des solutions et de précieux conseils de LPO

Plutôt que de se limiter à la création de haies pour dissimuler sa vue aux voisins, il est possible d’aller plus loin en optant pour des plantes diverses et variées, telles que des charmes, du fusain, des pruniers, des framboisiers et des haies locales. La LPO Alsace propose un programme Refuge LPO qui fournit des conseils précieux aux personnes qui souhaitent créer des haies fournissant fleurs, fruits et graines et qui serviront à la fois de site de reproduction, de garde-manger et de refuge.

A lire aussi  Mobilisation générale : Comment lutter contre l'expansion silencieuse des espèces envahissantes

Une bataille des haies s’étend bien au-delà des jardins. Cathy Zell explique: «Nous travaillons également avec des agriculteurs, des viticulteurs et des communes, à travers le programme Trame verte et bleue, pour réintroduire des haies linéaires afin de créer des corridors pour que les mammifères puissent se déplacer et se rencontrer. De cette façon, nous évitons l’appauvrissement génétique ». Les bienfaits de la haie sont nombreux: elle sert de brise-vent, offre de l’ombre, maintient la terre grâce à ses racines, limite l’érosion, etc.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link