Les activateurs de compost : indispensables ou superflus ?

Les jardiniers ont souvent recours à divers produits pour faciliter leur travail au quotidien. Parmi ceux-ci, on retrouve les activateurs de compost disponibles dans les centres de jardinage. L’objectif est d’accélérer le processus de décomposition des déchets organiques afin d’obtenir rapidement un compost riche en éléments nutritifs. Mais sont-ils vraiment nécessaires ?

Comprendre le processus de compostage

Le compost est obtenu par la décomposition de matériaux organiques d’origine végétale et animale. Cette transformation a lieu grâce à l’intervention de micro-organismes qui se développent sous certaines conditions favorables, notamment en présence d’oxygène et d’eau. Les activateurs de compost ont pour but de stimuler ces micro-organismes et ainsi accélérer la décomposition du compost.

Les différents types d’activateurs de compost

En magasin, vous trouverez plusieurs sortes d’activateurs de compost. Parmi ceux compatibles avec le jardinage biologique, il y a les minéraux et notamment les engrais azotés. En présence d’eau ou de nourriture, ils deviennent actifs. Quant aux produits chimiques, vous découvrirez également le sulfate d’ammonium vendu comme activateur de compost.

Cependant, avant de dépenser votre argent, considérez d’abord les alternatives naturelles.

Les activateurs naturels de compost

Il existe plusieurs sources naturelles d’éléments nutritifs que vous pouvez utiliser comme activateurs de compost.

Les plantes riches en azote

Certaines plantes, telles que le trèfle, les feuilles d’ortie et de consoude, sont particulièrement riches en éléments minéraux et surtout en azote. Pour les utiliser comme activateurs, il suffit de les couper en morceaux et de les mélanger à votre tas de compost.

La terre et le compost lui-même

Une bonne terre de jardin est riche en micro-organismes. De même, le compost sert également de bon activateur : les résidus grossiers qui n’ont pas encore terminé leur décomposition ou un compost bien vieilli peuvent agir comme activateurs.

A lire aussi  La tonte différenciée : une approche révolutionnaire pour un paradis naturel et économique

Faut-il utiliser un activateur de compost ?

Un tas de compost bien construit et équilibré entre matières sèches et humides n’a généralement pas besoin d’activateur. Toutefois, si vous constatez une prédominance de matériaux carbonés par rapport aux matériaux azotés, rendant la digestion difficile pour les micro-organismes, vous pouvez ajouter quelques herbes sauvages et une pelletée de terre pour rééquilibrer le tout.

Pour les impatients

Si vous êtes pressé d’obtenir du compost, l’ajout d’azote sous une forme quelconque peut être utile. Cependant, il est essentiel de ne pas en mettre trop. Un excès d’azote peut transformer votre tas de compost en une sorte de beurre noir malodorant et appauvri en nutriments.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link