Accroissement sans précédent de l’utilisation des énergies renouvelables en 2022

Les énergies renouvelables ont permis à l’Europe d’éviter une crise énergétique encore plus sévère que celle qu’elle a connue. En 2022, les énergies éoliennes et solaires ont fourni plus de courant à l’Union européenne que le gaz naturel, selon un rapport publié mardi par le groupe de réflexion Ember. L’année a été marquée par des changements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine.

Montée en force des énergies renouvelables en 2022

En 2022, l’éolien et le solaire ont fourni 22 % de l’électricité consommée dans l’UE, surpassant pour la première fois le gaz fossile (20 %). Selon l’European Electricity Review, cela représente plus que l’électricité à base de charbon (16 %).

Selon Dave Jones, responsable de l’analyse des données à Ember, l’Europe a réussi à échapper au pire de la crise énergétique. Dans un communiqué, M. Jones a expliqué que les chocs de 2022 n’ont entraîné qu’une légère augmentation de l’utilisation de l’énergie à base de charbon, mais qu’une grande vague de soutien aux énergies renouvelables s’en est suivie. Par conséquent, toute inquiétude concernant un éventuel regain de l’utilisation du charbon est aujourd’hui écartée.

L’énergie solaire a permis de réduire le charbon

En 2022, l’énergie solaire a enregistré une hausse record de 24 % avec une production de 39 térawattheures (TWh), ce qui a permis de remarquer une forte montée en puissance des sources d’énergies renouvelables. En comparaison, les centrales nucléaires de la France ont produit 279 TWh cette année-là. L’invasion de l’Ukraine et la diminution progressive des gazoducs russes ont nécessité des importations massives de gaz naturel liquéfié par bateau, et la réactivation de centrales à charbon. Les experts soulignent que sans l’apport du solaire et de l’éolien, le charbon aurait été encore plus utilisé.

A lire aussi  Découvrez les incroyables bienfaits de l'Artemisia annua sur la santé et apprenez comment l'utiliser efficacement

Selon Ember, l’Europe a bénéficié de l’électricité produite par des sources renouvelables telles que les parcs éoliens et solaires pour surmonter la crise gazière et la crise électrique qui l’a affecté en même temps. Cela est dû à l’arrêt de nombreux réacteurs nucléaires français et à la sécheresse qui a entraîné une baisse des niveaux des barrages.

Selon le rapport, la croissance sans précédent des énergies solaire et éolienne a permis de compenser le déficit en énergie nucléaire et en hydroélectricité.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link