Un froid polaire sans précédent s’abat sur le Nord des Etats-Unis et menace des vies humaines

Les services météorologiques des États-Unis et du Canada ont lancé des avertissements sévères ce vendredi en raison des températures polaires prévues dans le nord-est américain et l’est du Canada, accompagnées d’un vent glacial. Le Maine, en particulier, pourrait voir la température ressentie descendre à -51 °C ce vendredi soir et samedi, selon le National Weather Service pour la région de Caribou. Les conséquences de ce coup de froid extrême sont « quelque chose que le nord et l’est du Maine n’ont pas connu depuis 1982 et 1988 », a déclaré le NWS.

Des évènements glacials sans précédent

Dans certains endroits du nord-est et de la Nouvelle-Angleterre des États-Unis, le Service météorologique national (NWS) a averti que les températures extrêmement froides sous un vent glacial pourraient atteindre des niveaux jamais enregistrés auparavant. De l’autre côté de la frontière, des alertes de froid polaire ont également été émises pour l’est du Canada par le ministère de l’Environnement. Ces alertes mettent en garde contre le risque d’engelures en quelques minutes.

Vendredi après-midi, Montréal a connu des températures incroyablement basses, atteignant même -41 degrés ressentis. Dans lesgions plus septentrionales du Québec, on prévoit des températures jusqu’à -50°. Une fumée blanche, connue sous le nom defumée de mer arctique, est montée audessus du fleuve SaintLaurent, due au froid qui segageait de leau non gelée. Les rares passants qui se sont promenés dans le centreville de Montal se sont faits frapper par de fortes rafales de vent glacial Vendredi

A lire aussi  La perturbation inquiétante du cycle de l'eau a entraîné les sécheresses et les inondations extrêmes de 2022 selon un rapport australien

Risque de rupture d’approvisionnement électrique

Hydro-Québec, le fournisseur d’électricité québécois, s’attend à ce qu’un record de consommation soit atteint vendredi et samedi. La compagnie d’électricité a donc appelé ses clients à faire des économies d’énergie. Elle a prévenu que le système électrique du Québec pourrait être mis à l’épreuve, et que l’approvisionnement en électricité pourrait être affecté. Hydro-Québec a recommandé aux clients de limiter leur consommation d’énergie et de reporter toutes les activités non essentielles qui nécessitent une forte consommation d’énergie.

L’Armée du Salut a répondu à l’appel en distribuant des sacs de couchage de haute montagne à des personnes sans-abri à Ottawa. Ces sacs peuvent résister à des températures de -40 degrés. De plus, les propriétaires de chiens ont été encouragés à les garder au chaud. Jeudi soir, des chutes de neige et des vents forts ont rendu la visibilité à Ottawa presque inexistante.

Des vies humaines sont menacées

Le nord-est des États-Unis sera soumis à des conditions météorologiques extrêmes cette nuit, du vendredi au samedi. Bien qu’il y aura du froid et du vent, les températures les plus basses seront atteintes à Boston et à New York, où les thermomètres devraient afficher -15 degrés. Heureusement, les températures devraient remonter le dimanche.

Tout au long de l’année, le nord-est des États-Unis est soumis à des conditions météorologiques extrêmes, qui sont souvent à l’origine de pertes en vies humaines et en dégâts matériels. Par exemple, durant le week-end de Noël 2022, un blizzard et une tempête de neige ont frappé la ville de Buffalo, dans le nord-ouest de l’Etat de New York, causant des dizaines de morts.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link