La menace de crues des lacs glaciaires s’accentue à cause du réchauffement climatique

À cause du réchauffement climatique, des lacs glaciaires se forment de plus en plus en montagne. Les scientifiques sont très inquiets quant aux conséquences possibles des vidanges soudaines de ces lacs sur les communautés qui vivent dans les environs.

Augmentation du nombre de lacs glaciaires à cause de la fonte des glace

Des scientifiques de l’Université de Newcastle (Royaume-Uni) ont révélé que les lacs glaciaires, créés par le réchauffement climatique et le retrait des glaciers, représentent un risque pour environ 15 millions de personnes à travers le monde. Les eaux de fonte accumulées dans ces lacs peuvent provoquer des inondations et des glissements de terrain si elles ne sont pas gérées correctement.

Depuis 1990, le nombre et le volume des lacs glaciaires ont connu une croissance rapide, ce qui est l’une des conséquences du changement climatique. En outre, le nombre de personnes qui vivent dans les bassins versants du lac a fortement augmenté. Si un lac glaciaire subit une vidange soudaine, l’onde de crue peut inonder une zone allant jusqu’à 120 kilomètres de distance.

Des millions de personnes exposées aux risques d’inondations

Une analyse de 1 090 bassins lacustres glaciaires dans le monde a révélé que près de 10 millions de personnes vivant à moins de 50 kilomètres des hautes montagnes asiatiques sont exposées à des risques liés à la vidange rapide d’un lac glaciaire. Les chercheurs ont pris en compte le nombre de personnes vivant à proximité, le niveau de développement de la région et d’autres facteurs de vulnérabilité.

La population importante du secteur et le manque de préparation à faire face à une inondation sont à l’origine de ce risque, et non pas le nombre ou la vitesse de remplissage des lacs.

A lire aussi  Fin des plages privées sur la Riviera : la décision radicale de la commune de Villeneuve-Loubet pour lutter contre l'érosion côtière

L’urgence de mettre en place des mesures de prévention

Il est urgent pour les chercheurs de mener plus d’études sur le danger des lacs glaciaires dans les Andes. Cette région est composée d’une grande population qui réside près des lacs glaciaires et manque de préparation face à l’augmentation du risque naturel.

Identifier les zones les plus vulnérables devrait permettre de diriger des mesures de gestion des risques et de réduire les dégâts aux infrastructures et les pertes humaines dans ces régions.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link