Au dessus de 1,5°C , un tiers des glaciers classés à l’UNESCO disparaîtront
Fonte des glaciers classés UNESCO
Table des matières

Une étude conjointe UNESCO – UICN sonne l’alarme : un tiers des glaciers du Patrimoine mondial est condamné à disparaître ! Est-ce que Les COPs pourront sauver le reste ? Le réchauffement climatique accélère la fonte des glaciers. L’UNESCO a profité du contexte COP27 pour publier des données plus qu’alarmistes. D’ici à 2050, le monde assistera, en spectateur crispé, à la disparition du tiers des glaciers classés. La sauvegarde des deux autres tiers est conditionnée par le contrôle de la hausse des températures mondiales.

Chiffres et décryptage dans notre zoom « La fonte des glaciers du patrimoine mondial : le SOS de l’UNESCO ».

La fonte des glaciers du Patrimoine UNESCO : quels sont les sites menacés ?

Cinquante sites abritant 18 600 glaciers font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces sites classés représentent 10 % de la surface globale des glaciers sur notre planète, soit à peu près 66 000 km². Le GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat) a placé la fonte des neiges et des glaces parmi les dix menaces prééminentes qui pèsent sur l’environnement. Tous les continents sont concernés par la fonte des glaciers classés. Voici quelques exemples :

  • Afrique : les glaciers du Parc national du Kilimandjaro ;
  • Europe : les glaciers des Pyrénées-Mont Perdu (France, Espagne), les glaciers des Dolomites (Italie) ;
  • Amérique : les glaciers des parcs de Yosemite et du Yellowstone (USA) ;
  • Asie : les glaciers des trois fleuves au Yunnan (Chine).

Ces glaciers fondent à un rythme alarmant sous l’effet du réchauffement climatique. 58 000 000 000 Tonnes/an (aucune erreur dans le nombre de zéros) soit un scénario catastrophe en perspective !

Quelles sont les projections des scientifiques avant l’année 2100 ?

L’ONU a rappelé, à l’occasion de la COP27, une fatalité. « Quel que soit le scénario climatique, un tiers des glaciers classés au patrimoine mondial de l’UNESCO vont disparaître d’ici à 2050 ». S’agissant de glaciers, « disparaître » signifie « fonte de la glace », « élévation du niveau de la mer », « inondations et autres phénomènes climatiques extrêmes ».

Selon l’UNESCO, la solution à cette menace majeure consiste à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré. À défaut, les futures générations seront déshéritées de la moitié des glaciers du patrimoine mondial. Il est important de rappeler à cet égard que les glaciers fondent au rythme de 58 milliards de tonnes par an. C’est gigantesque! C’est l’équivalent du volume d’eau utilisé chaque année par la France et l’Espagne réunis! La conférence sur le climat organisé par l’ON, était l’occasion idéale pour décider, finalement, des mesures à prendre afin de sauvegarder notre avenir.

COP27 et réchauffement climatique

La COP27 s’est achevée sans la prise de nouvelles mesures contre le réchauffement climatique. La déclaration finale appelle à une réduction rapide des émissions. Mais sans une réelle percée par rapport à la COP26 de Glasgow.

Le regret public du secrétaire général de l’ONU est très démonstratif de son désappointement, de celui de l’UNESCO et des ONG écologiques. « Nous devons drastiquement réduire les émissions maintenant — et c’est une question à laquelle cette COP n’a pas répondu ». Le compromis a été ardu à trouver et il est en deçà des objectifs de l’accord de Paris de 2015 selon les spécialistes.

L’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C par rapport à l’ère préindustrielle a été maintenue en Égypte. Cependant, aucune avancée n’a été actée au niveau des engagements. Rappelons que les engagements actuels ne garantissent pas de bloquer la hausse des températures à 2°C. Or tous les protecteurs de l’environnement tempêtent qu’une hausse supérieure à 2°C engendrera des effets catastrophiques.

 

 

Nos autres articles