Ces méthodes très simples et efficaces pour réduire considérablement notre empreinte numérique

Le nombre d’appareils connectés à Internet à travers le monde est effarant : 9 milliards, dont 2 milliards de smartphones, 1 milliard d’ordinateurs, 5 à 7 milliards d’objets connectés, 45 millions de serveurs et 800 millions d’équipements réseaux. La fabrication de ces appareils génère des impacts environnementaux considérables. En effet, la production d’un seul ordinateur nécessite 240 kg de combustibles fossiles, 22 kg de produits chimiques et 1,5 tonne d’eau. Cette situation appelle à des mesures d’urgence pour préserver l’environnement. Il est temps d’agir ! Comment ? Voici quelques conseils pour tendre vers une réduction de notre empreinte numérique.

Garder le plus longtemps possible notre matériel numérique

Ralentir le rythme de remplacement des matériels informatiques est essentiel pour réduire leur impact environnemental. La fabrication d’un ordinateur nécessite en effet une grande quantité de combustibles fossiles, de produits chimiques et d’eau selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

Les composants et les matériaux qui le composent sont également polluants et peuvent être toxiques pour l’environnement et la santé. Pour ces raisons, il est préférable de rallonger la durée de vie de nos matériels informatiques et de limiter leur remplacement le plus possible. De cette façon, nous pouvons contribuer à réduire notre empreinte écologique tout au long du cycle de vie de nos appareils.

Il est important de garder ses équipements numériques le plus longtemps possible (>4 ans) pour en tirer le meilleur parti. Prenez soin de votre smartphone et il pourra fonctionner jusqu’à 5 ans, et votre ordinateur portable pourra même durer jusqu’à 10 ans ! Optez pour du matériel reconditionné plutôt que du neuf, et privilégiez les labels environnementaux (comme Blue Angel, TCO et EPEAT). Supprimez tous les logiciels inutiles qui ralentissent souvent les ordinateurs. Réparez votre matériel et réutilisez-le avant de le jeter. La plupart des appareils sont réparables. Donnez votre ancien matériel à un acteur de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) qui le nettoiera et le remettra à neuf pour qu’il ait une seconde vie. Si vous devez absolument vous en séparer, déposez-le dans un conteneur adapté ou dans une enseigne spécialisée. Votre appareil sera alors recyclé ou donné à une association.

A lire aussi  Vers un café équitable et durable

Réduire notre consommation énergétique numérique

Il est possible de diminuer notre consommation énergétique lorsque nous naviguons sur le web. Que ce soit pour des recherches, des envois d’emails ou le stockage de données, toutes les petites actions de notre quotidien ont des conséquences sur le climat, la biodiversité et même l’utilisation des ressources non renouvelables. Pour devenir un internaute plus responsable, nous pouvons mettre en pratique quelques astuces simples.

Mettre en veille son ordinateur au bout de 3 minutes sans utilisation (il y a des raccourcis clavier très simples pour cela) ou l’éteindre lors d’une pause prolongée; éviter d’envoyer trop de mails et limiter les pièces-jointes et le nombre de personnes en copie. Utilisez un style direct et synthétique et regroupez-les au maximum. Limitez le nombre de destinataires et les pièces-jointes et, dès que possible, privilégiez le format texte qui est en moyenne douze fois plus léger que le format HTML. Faites le tri régulièrement dans vos mails et supprimez les SPAMS automatiquement. Utilisez des signatures de mail légères – sans images ou en basse-définition – et si un collègue n’est pas loin et que vous devez lui demander quelque-chose, allez le voir en vrai plutôt que d’envoyer un mail et transmettez lui vos pièces-jointes via une clé USB. Stockez localement plutôt que de recourir au cloud et enregistrez en favoris les sites recherchés régulièrement, plutôt que de laisser de nombreux onglets ouverts en permanence. Éteignez votre box et votre boîtier TV et privilégiez la TNT à l’ADSL pour regarder les émissions en direct.

A lire aussi  Quels légumes cultiver sur son balcon en novembre ?

Toutes ses actions sont très simples à mettre en place et réduisent considérablement notre empreinte numérique.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link