Comment choisir le chauffage le plus économique tout en respectant l’environnement

Le chauffage d’un foyer est un poste important dans le budget familial. Qu’il soit à bois, électrique, au gaz ou au fuel, il faut prendre en compte plusieurs éléments afin de choisir le système le plus économique et le plus adapté à vos besoins.

Il faut notamment prévoir les fluctuations du marché, comprendre les nouvelles manières de consommer et se renseigner sur le prix et les énergies renouvelables. Pour avoir les meilleurs conseils, il est important de prendre en compte le confort de votre habitat.

Les différents modes de chauffage économique

Les ménages cherchent à réduire leur facture d’énergie et le chauffage représente une grande partie de cette consommation. Il existe plusieurs technologies qui offrent des possibilités économiques pour le chauffage.

Le poêle à bois (bûches ou granulés), la chaudière à bois, la chaudière à condensation fonctionnant au gaz naturel et la pompe à chaleur. Le poêle à bois est généralement utilisé comme chauffage d’appoint et est le plus économique (40 euros/MWh).

La chaudière à bois est plus rentable à long terme et peut chauffer la maison entière et produire l’eau chaude sanitaire.

La chaudière à condensation est très performante et peut réaliser des économies jusqu’à 20%.

Enfin, la pompe à chaleur est très économique grâce à un coefficient de performance très élevé (3 kWh d’énergie restituée pour seulement 1 kWh consommé).

Comment définit-on un chauffage économique

Parmi tous les modes de chauffage disponibles sur le marché, il devient important de savoir quels sont les principaux critères à prendre en compte pour choisir celui qui sera le plus économique. Ces critères vont vous aider à mieux déterminer les avantages et les inconvénients de chaque équipement.

A lire aussi  Le frugalisme : comment faire face à l'inflation et réaliser des économies substantielles tout en réduisant votre empreinte carbone ?

Le prix de la matière première : Il est crucial de connaître le tarif du combustible. Entre le prix du fioul, du gaz, de l’électricité et du bois, seul le bois est le moins cher et le plus stable.

Vos besoins en chauffage : Est-il préférable d’opter pour une même température dans toutes les pièces ou préférez-vous avoir un chauffage d’appoint en plus des radiateurs électriques ? Une chaleur diffuse ou immédiate ? Il faut bien définir ces questions avant de procéder à l’installation. Chaque configuration est propre à chaque personne et déterminer la bonne aide à choisir le chauffage le plus économique et adapté à vos habitudes de vie.

L’isolation de votre logement : Si votre maison n’est pas bien isolée, vous risquez de perdre beaucoup de chaleur. Dans ce cas, il est conseillé de faire un diagnostic énergétique pour connaître les travaux à réaliser. Des fenêtres à double vitrage, des murs et des cloisons isolantes peuvent améliorer la qualité de l’isolation et vous donner le droit à un crédit d’impôt.

Le prix de l’installation du système de chauffage : Il faut prendre en compte le coût des matériaux, de la main d’oeuvre et des consommables pour déterminer le prix de l’installation. Pour estimer le montant de votre chauffage économique au bois (poêle à bûches ou poêles à granulés), contactez un Expert Chaleur Bois proche de chez vous pour obtenir un devis gratuit.

Le rendement de l’appareil : Le chauffage le plus économique est celui qui offre le meilleur rendement. Il est préférable d’utiliser des énergies renouvelables pour remplacer ou compléter les énergies fossiles (pétrole, gaz) et électriques.

Prix et rentabilité d’un chauffage

Pour choisir un chauffage très économique, il est important de prendre en compte la rentabilité à court et à long terme. Pour évaluer la consommation annuelle d’un tel système, nous avons recueilli les prix des combustibles les plus utilisés sur le marché : électricité (0,150 € / kWh), gaz naturel (0,082 € / kWh), fioul domestique (0,089 € / kWh, avec une hausse de 96% en 10 ans), bois bûches (0,043 € / kWh, dont le prix varie de 55 € à 100 € TTC le stère, selon les régions, le conditionnement et les dimensions) et granulés de bois (0,075 € / kWh, avec un prix de 294 € TTC la tonne, selon l’Argus de l’énergie 2017).

A lire aussi  Découvrez le Fair phone, une formidable alternative écologique et éco-responsable aux smartphones classiques

Pour déterminer la puissance (P) nécessaire à votre installation, vous devez prendre plusieurs facteurs en compte : le volume (en m³) des pièces à chauffer (V), la température de référence extérieure de votre lieu de résidence (TE), la température intérieure dite « confort » (TI) et la performance technique des pièces à chauffer (Coefficient G).

Ces coefficients varient selon le type de construction et l’année de construction : 0,50 pour une maison aux normes RT2012 ou BBC, 0,80 pour une maison aux normes RT2005, 0,95 pour une maison construite entre 2000 et 2005, 1,05 pour une maison construite entre 1990 et 2000, 1,15 pour une maison construite entre 1983 et 1990, 1,30 pour une maison construite entre 1974 et 1982 et 1,50 pour une maison construite avant 1975. Une fois ces données réunies, il suffit alors d’appliquer la formule suivante : P = G x V x (TI – (TE)) pour obtenir la puissance requise pour un appareil efficace.

Les avantages du chauffage au bois

Le chauffage au bois est une solution durable et économique. Il n’augmente pas l’effet de serre et est souvent moins cher que l’électricité ou le gaz. C’est un investissement à long terme et il est très pratique à utiliser tout au long de l’année.

Les nouveaux systèmes de chauffage au bois permettent une consommation réduite de combustible et une meilleure combustion qui réduit les émissions de pollution. Les chauffages au bois modernes sont conçus pour être efficaces et sûrs à utiliser, et sont donc une option très intéressante pour les propriétaires qui recherchent une source d’énergie durable et abordable.

A lire aussi  Le puits canadien, une formidable solution de chauffage gratuite et écologique

Les aides de l’Etat pour s’équiper

Le gouvernement français encourage les particuliers à s’équiper de chauffages plus écologiques et plus économiques, en leur proposant des aides financières via MaPrimeRénov’. Pour cela, il faut recourir à un installateur agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et que l’appareil de chauffage soit labellisé Flamme Verte (5 étoiles pour les chaudières et 7 étoiles pour les autres appareils). Les professionnels peuvent vous guider dans l’obtention des aides pour la transition énergétique.

Choisir d’opter pour un chauffage économique, c’est bénéficier d’une meilleure qualité de vie et faire un geste en faveur de la préservation de l’environnement.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link