L’augmentation de l’aide financière de l’Etat pourrait inciter les Français à passer à la géothermie et réduire la facture de chauffage

Le gouvernement souhaite encourager l’utilisation de la géothermie, une source d’énergie renouvelable issue du sous-sol et liée au fonctionnement géologique de la Terre. A partir de mars, les particuliers bénéficieront d’un soutien minimum de 5.000 euros. Le but à terme est d’augmenter de 40 % le nombre de projets de géothermie profonde lancés d’ici 2030 et de doubler le nombre d’installations de pompes à chaleur géothermique chez les particuliers d’ici 2025. Bien qu’encore peu utilisée en France, cette solution devrait connaître une augmentation importante grâce à ces mesures.

La géothermie : une énergie efficace et économe mal connue

En France, il existe environ 200.000 pompes à chaleur géothermiques, mais seulement 3.000 sont vendues chaque année. La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a expliqué à la presse que ces dispositifs, bien que coûteux à l’installation, sont une option très adaptée aux zones rurales. Elle a ajouté que ces équipements, d’une durée de vie de dizaines d’années, sont un investissement à long terme qui permet de réduire la facture, mais aussi de réduire les émissions de carbone et de rafraîchir l’été.

Selon les estimations du ministère, les ménages moyens peuvent économiser près de 800 euros par an en remplaçant leur chauffage fioul par une autre source d’énergie et environ 500 euros en remplaçant leur chauffage gaz. Ces économies sont possibles grâce aux prix actuels des énergies.

Un soutien financier pour les ménages et pour la filière

Le gouvernement offrira à partir de mars un soutien financier supplémentaire pour l’installation d’une pompe à chaleur géothermique. Quel que soit le niveau de revenu, le montant de cette aide sera porté à 5.000 euros, contre 4.000 euros auparavant pour les ménages les plus modestes et 2.500 euros pour les autres. Avec ce « coup de pouce », il est possible d’obtenir jusqu’à 16.000 euros d’aides publiques pour les ménages les plus défavorisés. Le coût moyen de l’installation est de 18.000 euros.

A lire aussi  Tout savoir sur le bicarbonate de soude : votre secret bien-être et entretien

Le gouvernement français vise à encourager le développement de la géothermie en France. Pour ce faire, il investit dans la cartographie du sous-sol, le nombre et la formation des foreurs, et renforce la dotation du fonds de garantie géothermie. Cela devrait permettre à la filière industrielle de se développer de manière significative.

Objectif : économiser 100 TWh/an

Avec le plan annoncé par Agnès Pannier-Runacher, le gouvernement français souhaite développer la géothermie qui représente actuellement seulement 1 % de la consommation de chaleur en France. L’objectif est de produire suffisamment de chaleur géothermale pour économiser 100 TWh/an de gaz d’ici 15 à 20 ans, soit plus que les importations de gaz russe avant 2022. Actuellement, le chauffage absorbe 50 % de l’énergie consommée en France, et la majorité de cette énergie provient des énergies fossiles (fioul et gaz).


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link