Réduire notre consommation d’énergie et notre impact environnemental grâce à la Low Tech

La Low-Tech se caractérise par des technologies utiles, durables et accessibles à tous. Ces technologies sont conçues pour améliorer l’accès à la santé, l’alimentation et l’eau potable. Elles sont destinées à donner à chacun l’opportunité d’être acteur du changement. Ces technologies s’appuient sur 3 piliers : l’utilité, la durabilité et l’accessibilité.

Origine de la low Tech

Ernst Friedrich Schumacher a lancé l’idée selon laquelle le “petit est beau” en réponse à la prise de conscience des années 1970 concernant la question de l’écologie. La low-tech a pour objectif de rétablir la notion de l’essentiel, en opposition à l’orientation consommatrice du high-tech. Elle offre une alternative à la consommation excessive. Cette démarche soutient le Do It Yourself (DIY) et la promotion d’une philosophie respectueuse et durable, en tenant compte des considérations environnementales. La low-tech se veut ainsi une solution plus écologique et plus près de l’humain.

Le but de la Low Tech

La low-tech offre une alternative plus durable au monde de consommation actuel. Elle cherche à réduire son empreinte sur les ressources de la planète et préserver les écosystèmes en opposition à l’high-tech. Elle apporte une solution pour contrer la société de consommation et technologique qui peut connaître des abus. Elle ne cherche pas à remplacer complètement la consommation, mais à montrer que des options sont disponibles pour limiter son impact sur l’environnement.

La Low-tech est un mouvement qui vise à encourager une consommation plus responsable et à lutter contre les mauvaises pratiques. Cette démarche est basée sur le principe selon lequel les gens peuvent mener une vie satisfaisante en utilisant moins. Il s’agit également d’assurer l’accès à l’eau et à l’alimentation pour le plus grand nombre, et de ne pas tomber dans l’obsolescence programmée. Chacun peut contribuer à la préservation de la planète en adoptant des gestes simples dans sa vie quotidienne.

Quelques exemples d’applications de la Low Tech chez soi

Il est possible d’intégrer des systèmes à faible consommation d’énergie à notre quotidien. Par exemple, il est possible de construire un four solaire lorsqu’on à un jardin et que l’on aime cuisiner. Produire son électricité soi-même grâce à la pose d’une éolienne et réduire son empreinte environnementale. Installer un puits climatique dans son terrain pour se chauffer grâce à la géothermie. Réduire le temps de cuisson de nos aliments grâce à la cuisson passive ou à des systèmes à très faible consommation d’énergie comme la marmitte norvégienne. Pour limiter notre consommation annuelle d’eau, de nombreuses solutions existent dont par exemple l’installation de toilettes sèches. Pour réduire nos déchets, l’achat en vrac, permet d’éliminer nombre d’emballages, ou encore, déposer nos restes de fruits et légumes dans un composteur et ainsi permettre à la matière organique de regagner le sol.

De nombreuses initiatives permettent aujourd’hui d’accéder à la Low Tech grâce à la mise en commun de ressources techniques précieuses, comme par exemple le site lowtechlab.org


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link