Hausse des prix de l’énergie : comment minimiser l’impact sur votre porte monnaie ?

L’énergie représente le plus grand poste de dépenses des ménages. En 2022, le prix du gaz, du charbon et du pétrole ainsi que celui de l’électricité ont fortement augmenté. Comment faire face à ces hausses tarifaires ? Il existe des solutions pour s’adapter à ces variations de prix.

Le bouclier tarifaire

En 2021, un bouclier tarifaire a été mis en place pour limiter la hausse du prix de l’énergie pour les ménages et les entreprises en France. Ce programme a été poursuivi en 2022, mais la hausse des tarifs de l’énergie est toujours préoccupante à l’échelle européenne. Afin de résoudre ce problème, des mesures supplémentaires ont été prises pour l’année 2023 pour tenter de réduire la hausse des tarifs. Cependant, il reste à voir si ces mesures auront l’effet escompté.

Les tarifs de l’énergie (électricité et gaz) ont augmenté ces dernières années pour différentes raisons. En France, ces augmentations sont liées à la reprise économique et industrielle après Covid, à la guerre en Ukraine et à l’état du parc nucléaire français qui est vieillissant. Dans le cadre de la loi de finances de 2023 promulguée le 30 décembre 2022, le bouclier tarifaire a été maintenu. Cette mesure du Gouvernement limite la hausse des tarifs de 15 % pour les ménages et les entreprises de moins de 10 salariés qui se chauffent au gaz ou à l’électricité.

Cependant, le prix du kWh peut varier selon les fournisseurs et fluctuer en fonction de la puissance du compteur souscrit. Il est donc important pour les particuliers et les entreprises de trouver des moyens pour réduire leur consommation d’énergie et ainsi réaliser des économies.

A lire aussi  L'efficacité énergétique : un essentiel pour atteindre les objectifs climatiques

Trouver des moyens d’économiser l’énergie

Il existe une variété d’habitudes à adopter pour réduire sa consommation d’énergie. Des particuliers et des entreprises pourraient ainsi faire des efforts pour économiser l’énergie par des gestes simples au quotidien éteindre les appareils électroniques quand ils ne sont pas utilisés, diminuer le chauffage la nuit et dans les pièces inutilisées, installer des robinets thermostatiques, remplacer les ampoules à incandescence par des LED et entretenir régulièrement les appareils ménagers pour assurer leur bon fonctionnement. Il est aussi possible de vérifier les tarifs du kWh les moins chers pour diminuer la facture d’énergie.
Il existe des solutions pour des effets à long terme, comme l’utilisation d’énergies renouvelables (solaire, éolien ou hydraulique). Cela peut impliquer un investissement important pour l’installation de systèmes adaptés (pompe à chaleur, panneaux photovoltaïques, éolienne, géothermie…). Toutefois, le retour sur investissement à terme est intéressant.
Rénover son logement est la meilleure façon de réduire sa consommation d’énergie et sa facture. Cela peut consister à isoler les murs, le toit, les fenêtres et les planchers bas. Il est possible de bénéficier d’aides publiques pour changer de mode de chauffage ou mieux isoler sa maison.

Les interventions financières de l’Etat

Différents dispositifs d’aides financières existent pour les particuliers comme pour les entreprises. Les conseillers en énergie sont là pour apporter leur soutien afin de trouver des solutions adaptées et ainsi diminuer la consommation d’énergie.
Les TPE, les petites communes et les structures d’habitat collectif tels que les EHPAD sont éligibles au bouclier tarifaire. Ce plafond permet de limiter une hausse des factures d’énergie des entreprises à 120 %. Concernant les ménages, l’augmentation serait de 200 € pour le gaz et 180 € pour l’électricité, mais peut être diminuée à 25 € et 20 € grâce à ce dispositif.
Outre le bouclier tarifaire, les entreprises peuvent également compter sur le guichet d’aide pour le paiement des factures d’énergie, l’amortisseur électricité pour les entreprises de plus de 250 salariés, l’étalement des factures et le report de paiement des impôts et cotisations sociales.
Les particuliers peuvent quant à eux bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’ et MonAccompagnateurRenov’ pour la rénovation énergétique, ainsi que du chèque énergie pour le paiement des factures d’énergie (gaz, électricité, fioul ou bois).


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link