Une technologie innovante et autonome pour protéger l’océan des pratiques malveillantes et illégales faites en haute mer

L’entreprise canadienne Open Ocean Robotics a conçu un bateau autonome alimenté par l’énergie solaire qui rendra la surveillance des océans plus facile et plus efficace qu’auparavant.

Une immensité vulnérable

On surnomme notre planète « La Planète bleue » à cause des océans qui la recouvrent à plus de 70 % et des profondeurs inexplorées qui demeurent. Les scientifiques connaissent l’importance de l’océan dans l’évolution du climat et le maintien de la biodiversité. Les ressources halieutiques et fossiles présentes dans l’océan suscitent bien des convoitises, et des routes commerciales y ont été tracées au fil des siècles.

Explorer ou surveiller l’océan est loin d’être une tâche facile, car l’environnement est hostile et très vaste. Open Ocean Robotics, une société canadienne, a développé un véhicule de surface sans équipage, un USV (Uncrewed Surface Vehicle), qui peut être contrôlé à distance comme un drone marin. Ce bateau autonome peut affronter les vagues et les tempêtes en se redressant automatiquement grâce à un système intégré. Il est alimenté entièrement par l’énergie solaire et est capable de naviguer pendant plusieurs mois.

La technologie au service de l’océan

Le bateau autonome d’Open Ocean Robotics est équipé de capteurs, de caméras et d’appareils de communication pour collecter des données précieuses sur l’océan. Les objectifs de cet USV (bateau autonome) sont multiples : remplacer les navires de recherche qui émettent des gaz à effet de serre (GES), équivalent à une centaine de voitures chaque année et trouver des routes qui permettent d’économiser le carburant en fonction des conditions météorologiques. Bien que cela ne représente qu’une infime partie des 1’000 mégatonnes de GES émis annuellement par le fret maritime, c’est un pas important vers la préservation de l’environnement.

A lire aussi  Innovation écologique : un avion révolutionnaire pour relier Toulouse à Paris sans émission de CO2 grâce à l'électricité

Le bateau autonome d’Open Ocean Robotics peut combattre la pêche illégale, estimée à environ 20 % des poissons pêchés chaque année. Il peut aussi effectuer des patrouilles pour détecter les navires suspects et découvrir des dégazages ou des déversements de pétrole. Il peut également contribuer aux efforts de nettoyage des marées noires.

En outre, ce bateau peut collecter des données sur les changements qui s’opèrent dans l’océan afin de mieux comprendre son rôle dans le processus de changement climatique et les effets qu’il subira. Enfin, l’océan Arctique, encore peu cartographié, fait partie des cibles privilégiées de la société canadienne.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link