La Journée Mondiale de l’Eau permettra-t-elle une prise de conscience internationale de l’alarmante crise de l’eau en cours

La Journée Mondiale de l’Eau 2023 est une campagne visant à encourager chacun d’entre nous à contribuer à la résolution de la crise mondiale de l’eau et de l’assainissement. La situation actuelle est très préoccupante : selon les Nations Unies, 1,4 million de personnes meurent chaque année et 74 millions verront leur vie écourtée en raison de maladies liées au manque d’eau, d’assainissement et d’hygiène. En outre, 2 milliards de personnes à travers le monde manquent d’eau potable et près de la moitié des eaux usées (issues des ménages) sont rejetées sans que des mesures soient prises pour éliminer les substances toxiques.

Pour répondre à cette situation alarmante, la campagne Be the Change a été initiée par ONU-Eau afin d’encourager les gens à prendre de petites initiatives pour changer leur utilisation et leur gestion de l’eau. Cette campagne se conclura lors de la Journée mondiale de l’eau le 22 mars 2023, date à laquelle le monde entier s’engagera à relever le défi de l’eau. Des engagements personnels seront alors présentés sur le site Web de la campagne afin de contribuer à un programme d’action plus complet, qui fera office de grand résultat de la prochaine conférence.

Les objectifs à atteindre

Les bonnes pratiques hydriques à développer pour affronter la crise mondiale de l’eau nécessitent une approche plurielle. Voici quelques-uns des objectifs majeurs à atteindre :

  • Un accès à l’eau potable pour tous ;
  • Un financement adéquat et durable pour améliorer les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement ;
  • L’amélioration des politiques, des lois et des cadres institutionnels ;
  • Le renforcement des capacités institutionnelles et managériales des opérateurs et des propriétaires d’infrastructures ;
  • Une meilleure coopération internationale en matière de recherche, de surveillance et de contrôle du milieu aquatique.
A lire aussi  9 idées géniales pour entamer une véritable démarche éco-responsable

Ces objectifs doivent être abordés sur tous les plans : national, régional et local. Pour cela, l’implication des différents partenaires sociaux et des communautés locales est essentielle. Les programmes d’éducation et de sensibilisation aux questions d’accès à l’eau et aux problèmes sanitaires sont également nécessaires pour promouvoir des choix durables et responsables.

De grandes initiatives déjà menées

Des projets innovants ont déjà été mis en œuvre à travers le monde. Ainsi, après avoir rencontré des responsables gouvernementaux et du monde associatif, Jamil Mouawad, membre du Rotary club de Zgharta-Zawié, a formé en 2013 une commission chargée d’étudier la possibilité d’étendre une action de protection de l’eau à l’ensemble du Liban. Son ambition était de réaliser ce projet en 3 ans : 8 ans plus tard, un énorme succès peut être constaté. Grâce à l’installation de citernes et de filtres à eau, un meilleur accès à l’eau potable a été possible dans plusieurs régions.

À Belfort, au Lycée Gustave Courbet, une action transversale a été lancée en 2020 par Jacques Boutroux et Daniela Rojas. Après une brève introduction de l’expert du Costa Rica, les hispanistes ont échangé pendant 15 minutes puis les élèves ont raconté leurs actions quotidiennes pour protéger l’eau. Cette action a été soutenue par l’Ambassade de France au Costa Rica et pourra être suivie par des cours pédagogiques dans les années à venir.

Il est important que nous ayons conscience de l’impact que nous pouvons avoir sur notre environnement à travers nos actions quotidiennes. Toutefois, cela ne suffira pas à résoudre la crise de l’eau. Une collaboration internationale est nécessaire pour mettre en place des solutions durables et efficaces, en offrant l’accès à l’eau potable à tous, en assurant un financement adéquat pour l’amélioration des infrastructures et en renforçant les capacités institutionnelles. La Journée Mondiale de l’Eau 2023 est donc une occasion unique pour les pays du monde entier de se mobiliser et de porter la voix de la justice, de l’équité et des droits fondamentaux à l’eau.


Nos autres articles sur le sujet

Share via
Copy link