L’Europe se réchauffe 2 fois plus vite que le reste de la planète, pourquoi ?
Table des matières

L’Europe bat les records du réchauffement climatique selon l’ONU et Copernicus. L’élévation de la température est estimée à +0,5 °C par décennie. L’Organisation météorologique mondiale (OMM) partage la planète en six régions. Cet organisme de l’Organisation des Nations Unies souligne dans un rapport, conjointement élaboré avec le Service européen sur le changement climatique (Copernicus), que « L’Europe enregistre le réchauffement le plus rapide des six régions définies par l’OMM». Décryptage de la hausse des températures en Europe dans notre focus dédié au changement du climat en Europe.

Pourquoi la température grimpe rapidement en Europe ?

Le secrétaire général de l’OMM a déclaré en marge de la COP27 que « L’Europe donne l’image en direct d’un monde qui est en train de se ‘sur-réchauffer‘. Il nous rappelle que même les sociétés les plus préparées ne sont pas à l’abri des conséquences que peuvent avoir des événements météorologiques extrêmes. »

Au premier abord, ce constat alarmant laisserait perplexe. En effet, les pays européens enregistrent les meilleurs scores au niveau de la diminution de l’émission à effet de serre : −31 % de 1990 à 2020. La principale raison de la hausse inquiétante de la température en Europe est d’ordre géographique. « Les régions situées à des latitudes très au nord sont celles qui se réchauffent le plus vite. Et une partie relativement importante de l’Europe se trouve sous ces latitudes nord », précise The Guardian à cet égard. Les « îlots de chaleur » constitués par les grandes villes amplifient le réchauffement climatique en Europe. La température tendant à augmenter plus dans les métropoles.

Les événements climatiques extrêmes vécus en Europe en 2021

Les européens ont subi les effets de phénomènes météorologiques extrêmes en 2021. Le changement climatique apporte son lot de désastres : vague de chaleur, sécheresse, incendies et feux de forêt, fortes précipitations, inondations, fonte de glaciers…et malheureusement décès et dégâts matériels estimés à des milliards d’euros.

Le continent européen « offre l’image vivante d’une planète qui se réchauffe », alerte Petteri Taalas, météorologue finlandais et secrétaire général de l’OMM. La tenue de la COP27 était le contexte idéal pour dénombrer les causes, les conséquences et les solutions aux défis posés par le changement climatique.

De la nécessité d’une transition énergétique européenne

L’UE applique, depuis la fin des années 2000, une politique de transition énergétique visant deux objectifs majeurs. D’abord, la « neutralité climatique » en 2050, sans sacrifier la compétitivité économique ni la chaîne d’approvisionnement. Puis, le respect de l’obligation légale européenne qu’est la réduction des émissions d’au moins 55 % d’ici à 2030.

Pour atteindre les objectifs de la transition climatique européenne, le Conseil de l’Union européenne travaille depuis juillet à l’élaboration d’une nouvelle législation. Un paquet de mesures (le dispositif Ajustement à l’objectif 55) est à arrêter. Les axes de réflexion annoncés portent sur :

  • une transition climatique juste et équitable sur le plan social ;
  • le renforcement de l’innovation et de la compétitivité de l’industrie des pays de l’UE ;
  • la préservation du leadership mondial dans la lutte contre le changement climatique ;
  • une concurrence équitable vis-à-vis des acteurs économiques d’autres pays.

Un plan ambitieux pour préserver l’environnement, et la vie.

Nos autres articles