Mode

Vêtements écologiques, Découvrez le vêtement éthique et bio sur la révolution textile

vêtement écologique

La préservation de l’environnement se fait aussi grâce à notre garde-robe. Après les énergies renouvelables, il est aussi nécessaire de concilier la mode au bio et à l’écologie. La majorité des vêtements confectionnés par les grandes marques sont à base de matières végétales, animales ou chimiques. Certains de ces vêtements sont constitués de fibres synthétiques, et donc, de pétrole. L’industrie du textile s’est pourtant longtemps intéressée à certaines fibres naturelles pour la confection des vêtements.

Dans un phénomène de fast fashion, l’on s’est rapidement retourné vers des vêtements à base de matières nocives pour la planète. Ainsi, continuer de porter ces tenues revient à agir négativement sur notre santé et sur les différents écosystèmes de la planète. La production et la commercialisation de vêtements bio, écologiques et éthiques impactent moins négativement l’environnement. Parmi les nouvelles fibres textiles bio, le soja, le pin, le lyocell, le lait, le chanvre, le coton bio sont les plus écoresponsables.

Les fibres de pin et de lyocell

La production de vêtements à base de fibres de pins et de lyocell suit les principes de fabrication biologique et des standards éthiques. Opter pour un ensemble à base de l’une de ces fibres, c’est dire adieu à la fast fashion. Selon des organisations non gouvernementales, la fast fashion a un gros coût environnemental et social. Les tenues ou chaussures à base de ces fibres sont moins polluantes et moins dangereuses pour les ouvriers, les personnes vivant près des usines de fabrication et pour la nature.

Le pin blanc

Un habit en lenpur ou en cachemire végétal dans une garde-robe est une contribution considérable à la préservation environnementale. En effet, ces deux matières proviennent des branches de pins blancs. Ce type de matière est éthique, car il n’est pas issu de la déforestation. L’industrie du textile se penche vers du bois élagué pour commercialiser de la lingerie, des pulls, etc. Le pin blanc a la particularité de les rendre soyeux, plus absorbants et frais.

Le lyocell

Il fait partie des fibres écologiques et naturelles communément appelées Tencel. Le lyocell est produit à partir de la cellulose de bois provenant d’eucalyptus, de hêtre, mais aussi de bambous. Il a la particularité d’être biodégradable et durable avec une faible consommation en eau. Un habit à base de cette matière est difficilement froissable, très absorbant, doux, fluide et résistant. Un chemisier ou pantalon à base de ce textile est confortable et ne se décolore pas facilement. Son contact avec la peau est également impressionnant, car il n’irrite pas.

Les fibres de soja et de lait

Le soja et le lait ne sont pas juste bénéfiques pour notre organisme. Les matières issues de ces fibres après traitement sont également utilisées pour produire de nombreux vêtements écologiques. Ces matières biologiques sont très prisées en remplacement de certains textiles comme la soie, la laine, le lin, etc.

La fibre de soja

Un vêtement fait à base de cette matière est constitué de protéine de graine de soja. Cette graine est pressée et l’huile extraite par voie humide permet d’obtenir des fibres protéiniques. Ces fibres sont dites cellulosiques et artificielles et on les retrouve généralement dans des tenues de sport et des vêtements de prêt-à-porter. En effet, une tenue sport conçue à base de ces fibres vous protège des UV, retient la chaleur, est légère et sèche rapidement. De plus, pour les personnes souhaitant réduire les calories, cette fibre protéinique permet une bonne isolation calorifique. La fibre de soja contribue également à faire briller vos vêtements comme de la soie.

La fibre de lait

Ce procédé remonte aux années 30, mais a été amélioré au cours des années 2000. La caséine, protéine du lait, contient des propriétés utiles dans la confection de vêtements. En effet, l’idée est d’utiliser des fibres de caséine auxquelles on ajoute un acide pour ensuite les sécher. Au terme, la poudre blanche obtenue est transformée au point d’obtenir du textile. Les vêtements confectionnés avec cette matière peuvent être utilisés comme du compost. Ceux-ci sont particulièrement doux et très utilisés pour la lingerie. Par ailleurs, les fibres de lait ont les mêmes propriétés que la laine et la soie. Elles sont donc naturelles, écologiques et biodégradables.

Le chanvre industriel bio

Il est dit industriel, car il a longtemps été utilisé dans l’industrie textile pour ses nombreuses vertus. Le chanvre est une plante cultivée dans les régions humides et est considéré comme une plante écologique. Il a été utilisé durant de nombreuses années dans la confection de vêtements en Chine et dans certains pays d’Europe. En effet, ses fibres sont 100 % bio et solides pour la confection de vêtements. Il a la particularité de ne pas se dégrader rapidement et d’être résistant, surtout aux rayons UV.

Il est d’ailleurs classé parmi les premières matières à être utilisé dans le textile écologique et le cultiver ne demande pas de grandes connaissances en agriculture. En premier lieu, il n’exige pas un arrosage constant du fait qu’il n’absorbe pas beaucoup d’eau. Aussi, il ne demande pas d’apports chimiques ou phytosanitaires. C’est une plante cultivable partout. Il pousse donc rapidement et dans de bonnes conditions. La culture de ce textile permet de rentabiliser son investissement agricole, car les fibres ne prennent pas du temps pour pousser. Il leur faut en moyenne 4 mois pour sortir de terre.

Une robe, un bonnet ou un polo à base de ces fibres sauront protéger votre peau du soleil, mais aussi du froid. Cette propriété que les fibres de chanvre industriel bio confèrent aux vêtements vient de sa composante organique. De ce fait, le total look en fibre de chanvre saura vous préserver des intempéries ou des changements de saisons. Il faut aussi noter que du chanvre cultivé et traité dans les conditions appropriées est bénéfique pour le propriétaire. Il peut en produire sur une grande parcelle pour une vente locale.

Les vêtements à base de coton bio

Le coton bio n’est pas à confondre avec le coton traditionnel. Ce dernier a d’ailleurs pendant longtemps été indispensable dans le textile. Il a vite fait de remplacer plusieurs textiles notamment le chanvre, le lin, etc. Pourtant, il s’agit d’un textile hyperconsommateur de produits nocifs aux sols durant sa culture. Il était donc important pour adopter de la rigueur sur le plan écologique de repenser le coton. L’on parle désormais de coton bio pour rendre les vêtements plus respectueux de l’environnement.

En effet, le coton bio est rentré dans les mœurs de la mode éthique et écologique, car sa culture ne nécessite pas de produits polluants durant toute la chaîne, de la production à la transformation. Les vêtements faits à base de cette matière bio sont différents, car ils ont la particularité d’être agréables sur la peau. L’idée de ne pas faire intervenir des produits toxiques en le cultivant en fait un textile anallergique. Les producteurs ne font donc plus usage des pesticides et autres semences OGM qui détruisent les sols et sous-sols.

Choisir un habit fait à base de coton bio dans votre dressing, c’est faire d’une pierre deux coups. Il préserve votre peau de toute réaction inconfortable et pour les personnes militant pour le respect de l’environnement, un t-shirt en coton bio saura vous rapprocher de votre cause. Le coton bio est également recommandé pour les nouveau-nés pour éviter d’irriter la peau fragile de bébé. Opter pour ce type d’habits revient donc à assurer la bonne santé de votre nouveau-né. De même, une literie en coton bio procure de la douceur durant son sommeil.

Qu’est-ce qu’une marque écoresponsable ?

Parler de vêtements bio, écologiques et éthiques implique également d’évoquer le but des marques. Il y en a qui ont su promouvoir le textile bio et écologique. Plusieurs marques s’y sont donc intéressées afin de contribuer à une gestion verte de notre espace vital. Après avoir défini le concept de marque écoresponsable, il est judicieux de préciser les modes de certification, afin de ne plus vous y tromper.

Définition d’une marque éthique et écoresponsable

Il s’agit de marques se distinguant par les matières utilisées dans la fabrication des vêtements commercialisés, mais aussi par les conditions de travail des employés. Une marque engagée sur le plan environnemental et social dans le respect de la mode éthique doit :

  • uniquement proposer (donc fabriquer) des habits bio à ses clients ;
  • et les confectionner dans le respect des droits humains et de l’environnement.

Il s’agit là des deux principales caractéristiques qu’une marque éthique se doit de respecter. Elle propose donc à ses clients des collections de vêtements bio, écologiques et éthiques. Il est question d’agir pour la planète en proposant un habillement complet pour préserver sol et sous-sol et les collections promeuvent des valeurs propres à l’entreprise. Ces marques écoresponsables les commercialisent à des prix abordables pour la satisfaction d’une vaste clientèle.

Les organismes de certification de vêtements bio en France

Il est important pour le client de se rassurer sur le choix d’un vêtement bio. Il ne suffit donc pas de dire qu’un habit est bio pour qu’il le soit. Il est nécessaire que ce dernier soit certifié bio par les labels qui veillent aux respects des normes éthiques. Dans le domaine des produits textiles en France, les entreprises se basent sur des référentiels. Il s’agit de méthode pour certifier que leurs vêtements respectent réellement le processus de fabrication écologique et éthique.

Ensuite, il existe également des standards de certification éthique. Le but est d’attester que les vêtements sont confectionnés dans le strict respect des conditions de travail des ouvriers. L’exploitation des ouvriers et le non-respect de l’éthique professionnelle sont soumis à des standards internationaux. Pour un produit issu du textile, il s’agit d’appliquer la norme SA 8000.

En somme, les vêtements bio, écologiques et éthiques représentent l’avenir de la mode en matière de préservation de l’environnement. La mode éthique passe par l’utilisation de matières 100 % naturelles ou écologiques et par le respect des valeurs humaines.

 

Nombre de mots : 1610

Related Posts

No Comments

Leave a Reply