Ecologique et Ethique

Qu’est-ce qu’un commerce éthique ?

Depuis la révolution industrielle, la planète a commencé à se dégrader et les conséquences sont aujourd’hui désastreuses. Les régimes industriels amènent également la main d’œuvre à travailler dans des conditions minables, au même titre que des robots. En plus d’un environnement de travail invivable, certains ouvriers sont sous-payés pour des heures de travail plus importantes que la moyenne. Autrefois, faire des profits était plus important que tout, au détriment de certaines valeurs. Heureusement, de nombreuses actions sont désormais développées afin de faire appel à la conscience des entreprises et d’essayer de renverser la tendance. Ces dernières années, de nombreuses firmes commencent petit à petit à se recentrer sur leurs empreintes écologiques et sociales. En ce sens, la notion de « commerce éthique » a vu le jour. Bien que ce terme vous semble familier, de quoi s’agit-il réellement ?  En quoi est-ce important ? Retrouvez tous les détails dans cet article.

Le commerce éthique, c’est quoi ? 

Depuis plus de 35 ans, le concept de « commerce éthique » suscite de nombreux débats en France. En principe, ce soit disant « commerce éthique » revendique et prône le respect des droits de l’homme sous toutes ses facettes. Cela se traduit sous le respect des conventions et règlementations internationales mises en place par l’Organisation Internationale du Travail. Pour faire plus simple, le commerce éthique consisterait à favoriser des conditions de travail optimal pour les employés. Il mettrait également en avant la valorisation des producteurs à tous les niveaux de la chaîne de valeur. 

En outre, le « commerce éthique » ferait aussi allusion à la protection de l’environnement. En effet, il s’agit d’une démarche qui prend en compte les principes du développement durable. Le commerce éthique met en avant des processus de fabrication plus respectueux de a planète, et ce, dès la production des matières premières. Pour l’industrie du textile, le commerce éthique commence par exemple dès la production des fils qui composent le tissu. Il prend aussi en compte la fin de vie des produits en question : recyclage, décomposition, etc. 

Comment reconnaître une marque éthique ? 

Avant toute chose, sachez qu’une marque éthique fait attention au pays de fabrication. Il est important que les produits soient fabriqués localement afin de créer de l’emploi et de valoriser le savoir-faire local. C’est d’ailleurs pour cela que les entreprises de l’Hexagone mentionnent de plus en plus les termes « Made in France » ou « Fabriqué en France » sur leurs étiquettes. 

Une marque étique fait aussi attention à la provenance des matières premières qu’il utilise. Les prix peuvent être légèrement élevés, mais la qualité doit être au rendez-vous. Les entreprises éthiques proposent des produits réalisés à partir de matières écoresponsables, récoltés dans des conditions de travail décentes. Elles privilégient surtout les matières biologiques ou même recyclés !

Une marque éthique prône également des valeurs particulières sur la consommation et la fin de vie de ses produits. Elle encourage ses clients à privilégier une consommation mesurée et prodigue des conseils pour trouver une seconde vie aux produits proposés. 

Une marque éthique reste tout à fait transparente sur le processus de fabrication de ses produits. D’ailleurs, de plus en plus d’entreprises investissent dans les recherches et développements pour que leurs produits soient traçables par les clients. Il faut aussi que la marque fournisse plus de détails sur ses engagements et les valeurs qu’elle prône.

La différence entre commerce éthique et commerce équitable

Attention à ne pas confondre le commerce éthique et le commerce équitable ! Il s’agit de termes différents, mais liés. Le commerce éthique consiste à promouvoir une chaîne de valeurs respectueuse des conditions de travail et des méthodes de production. Il est basé sur différentes normes internationales. En revanche, le commerce équitable met plutôt l’accent sur les rapports commerciaux entre les différents acteurs de la chaîne de valeur, notamment les petits producteurs, les différents fournisseurs, les revendeurs, les coopératives d’artisans, etc. Il défend la juste rémunération du travail des producteurs, en plus de faire valoir le respect des Droits de l’Homme. Pour faire plus simple, le commerce équitable peut entrer dans le cadre d’un commerce éthique. En effet, une entreprise adoptant une démarche éthique peut défendre ses arguments à partir de ses stratégies de commerce équitable. 

Related Posts

No Comments

Leave a Reply